J'irai tuer pour vous

16 votes

  • 9/10 Ce n'est pas un polar , et tant mieux !
    Je recommande ce livre très émouvant qui nous tient en haleine jusqu'au bout. Pas d'hémoglobine à gogo mais un suspens formidable dans un contexte historique bien d'actualité.
    Merci monsieur pour ce roman.

    03/12/2019 à 15:26 Douce154 (4 votes, 8.3/10 de moyenne) 6

  • 10/10 Éblouissant. Tout simplement un des meilleurs romans qu'il m'ait été donné de lire. D'un grande richesse, Loevenbruck nous fait vivre avec force détails la période trouble des années 80 ponctuées de nombreux attentats et où les journaux télévisés commençaient par : "Une journée supplémentaire de détention pour Marcel Carton, Marcel Fontaine, Jean-Paul Kauffman, Jean-Louis Normandin d'Antenne 2 et Roger Auque ... Les otages français au Liban n'ont toujours pas été libérés". Adolescent, au son de ces commentaires, je n'imaginais pas tout ce qui se tramait en coulisse (les conditions de détention, le travail des services secrets, les négociations entre pays, les bassesses politiques, ...) et, grâce à ce roman, j'ai énormément appris. Pour autant, J'irai Tuer Pour Vous ne se résume pas qu'à cela. C'est également la formidable histoire de Marc Masson que j'ai adoré suivre tout au long du roman. Loevenbruck a vraiment fait un travail extraordinaire et je suis admiratif de la façon dont il a entremêlé tous les événements de ces années 1985 à 1988 avec l'histoire de son héros, parti prenante de la lutte contre le terrorisme. Ainsi, le roman ne perd jamais en intensité et est passionnant de bout en bout.
    Un énorme coup de coeur.

    18/11/2019 à 22:50 ericdesh (593 votes, 7.5/10 de moyenne) 13

  • 7/10 Bon thriller au sein de la DGSE et du milieu des espions mais on me l'avait vendu comme un remix du bureau de légendes et de Je suis Pilgrim...Ce n'est pas le cas

    03/09/2019 à 07:32 jasonkite (174 votes, 7.1/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Je me suis procuré cet ouvrage de Loevenbruck dans les meilleurs délais pour deux raisons fondamentales : une incontournable, parce que l’auteur de Nous rêvions juste de liberté et de L’apothicaire a su me faire voyager et m’émerveiller par ses histoires et par ses mots justes et touchants ; l’autre purement subjective liée aux avis unanimes et dithyrambiques pour ce livre qui relate de manière romancée l’histoire vraie de cet agent de l’ombre des services secrets français lors des attentats et des prises d’otages des années 1985/86.

    J’ai cru bien évidemment, avec J’irai tuer pour vous, à un remake de Fargo des frères Coen qui, en avant-propos de leur film, annonçait également que l’histoire était tirée d’une histoire vraie. Cela s’était avéré faux. Mais est-ce que cela sert ou dessert l’œuvre ? Là n’est pas le sujet.

    Non, je ne souhaite pas rentrer dans un débat de fond sur l’intérêt et le rôle des agents secrets dans l’histoire des Français et de la France. Je souhaite juste laisser parler mes émotions après ma lecture. Ce livre m’a profondément ému par cette histoire réaliste qui, grâce à des chapitres courts, se lit à grande vitesse malgré ses 630 pages. Nous sommes complétement absorbés par cette vie fascinante de Marc Masson au sein de la DGSE. Et les extraits de ses cahiers montrent à quel point l’homme a été exceptionnel dans sa foi et son dévouement pour la défense contre le mal. Merci M. Masson et M. Loevenbruck. J’ai découvert un héros. J’ai eu confirmation d’un écrivain talentueux.

    14/08/2019 à 21:14 JohnSteed (168 votes, 7.9/10 de moyenne) 10

  • 9/10 Les histoires d'espionnage et de politique, très peu pour moi. Je déteste ça, je n'y comprends rien et n'en lis jamais. Mais que ne ferais-je pas pour un de mes auteurs préférés, Henri Loevenbruck ? Je ne pouvais pas faire l'impasse sur un roman de lui, couvert de louanges de surcroît et j'ai bien fait. Ce récit est stupéfiant et époustouflant.
    L'auteur, avec son talent et son intelligence habituels, nous raconte avec force détails la genèse d'un agent secret. Et de son enrôlement à sa "retraite" en passant par sa formation, il nous dévoile tous les rouages et les arcanes des services mystérieux de l'Etat français et c'est absolument passionnant.
    "La petite histoire" de Marc Masson, jeune agent externe, profondément attachant et complètement dévoué à sa mission, se mêle à la grande histoire. Et là, une fois de plus (cf. Le mystère Fulcanelli et L'apothicaire), on voit le monstrueux travail de recherche d'Henri Loevenbruck qui nous plonge totalement dans l'ambiance de ces années 1985-1987. Et que dire des dialogues savoureux entre Charles Pasqua et Jacques Chirac ou même entre François Mitterrand et Serge Gainsbourg ?
    Malgré la gravité du propos, l'humour et l'amour donnent des bouffées d'air frais entre deux chapitres consacrés aux attentats ou aux otages du Liban. Le dosage entre sérieux et légèreté est parfait et permet de donner du rythme à ce roman, à la croisée des chemins entre documentaire, biographie et thriller palpitant.
    Encore une merveilleuse réussite de ce formidable écrivain, un peu touche- à- tout mais toujours constant dans sa minutie, sa sensibilité, son humanité et sa passion pour les livres qui se retrouvent dans chacun de ses textes.
    Bravo et merci pour m'avoir fait adorer l'impensable ! Et mention spéciale pour le titre, tellement bien trouvé et représentatif du contenu qui se cache derrière.
    "J'irai tuer pour vous" est mon 500 ème vote sur Polars Pourpres. Ravie d'atteindre ce nombre symbolique avec ce remarquable ouvrage.

    11/08/2019 à 13:33 Ironheart (522 votes, 7.5/10 de moyenne) 10

  • 10/10 Superbe roman avec une part de réalité (puisque l'auteur s'est inspiré des conversations qu'il a eu avec le personnage principal) qui donne une dimension exceptionnelle à ce récit. Le seul bémol trouvé, et encore avec beaucoup de peine : une vision patriotique à l'excès de cet agent secret, mais c'est peut-être moi qui me trompe, et du coup il devient encore plus extraordinaire.
    A ne pas manquer.

    23/04/2019 à 19:41 gamille67 (1331 votes, 7.2/10 de moyenne) 11

  • 8/10 En s'inspirant d'une histoire a priori vraie ou du moins vraisemblable, Henri Loevenbruck a effectué un travail minutieux d'enquêteur, recoupant les faits et reconstituant l'histoire du terrorisme en France et au Proche-Orient dans les années 80. Résultat, un livre hybride qui n'est ni un thriller ni un témoignage mais un objet aussi étrange que passionnant à lire (même si le dernier tiers est un peu long, et s'effiloche). On referme ce roman/récit en ayant l'impression d'être un peu plus intelligent et d'avoir suivi l'incroyable destin d'un type pourtant sans grande conviction mais capable de choses, et surtout de sacrifices, que peu d'hommes pourraient supporter. Un livre à découvrir, même s'il faut s'accrocher un peu vu sa longueur

    05/04/2019 à 17:07 Mephisto (170 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Toutes les qualités d'un très bon thriller sont réunies dans ce roman.
    Tout d'abord l'originalité du sujet : l'histoire, véridique semble-t-il d'après l'auteur, d'une personne au patriotisme exacerbé qui va être "embauchée" comme agent externe (et donc non-officiellement reconnue) par la DGSE pour exécuter des "tâches" les plus sensibles.
    Ensuite, un contexte dans lequel cette histoire s'inscrit : l'époque sombre des attentats parisiens sous l'ère Mitterrand et des journalistes pris en otage pendant de longs mois.
    Le tout permet à l'auteur de construire un roman à la fois dynamique avec de l'action (les frasques du héro avant son recrutement puis ses missions), plein du suspense, et qui dénonce les luttes intestines ou les dérives des politiques; que la vie tout comme la vérité est plus compliquée qu'il n'y paraît.
    Les personnages sont forts, très bien construits avec une psychologie complexe, loin d'être caricaturaux; les seconds rôles puissants. L'écriture est à la fois ciselée et d'une grande fluidité. A la lecture de ce livre, ce ne sont pas des pages qui défilent sous nos yeux, mais un film en panavision.
    En conclusion, ce roman est tout simplement addictif, il est mortel. Nous pourrions donc dire que le titre de ce roman est un publicité à lui tout seul, et pour une fois, contrairement à certains bandeaux apposés en bas des livres, cette publicité n'est nullement mensongère.

    17/03/2019 à 21:37 QuoiLire (189 votes, 6.7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Sacré roman que voilà. Subtil mélange de Je suis Pilgrim de Hayes, du Bureau des Légendes et d'archives historiques.
    On plonge dans la période durant laquelle il y a eu ces prises d'otages au Liban et on découvre toutes les tractations et enjeux politiques et géopolitiques qui se jouent en coulisse.
    Édifiant !

    12/03/2019 à 22:29 calimero13 (631 votes, 7.4/10 de moyenne) 9

  • 9/10 Boulversifiant ! 630 pages dévorées et j'en redemande encore. Quand la réalité dépasse la fiction. Ce roman plus vrai que nature nous éclaire sous les dessous de la république au travers le destin d'un homme dévoué à son pays. Longtemps qu'un livre ne m'avait pas marqué de la sorte 9,5

    27/02/2019 à 22:46 charlice (112 votes, 7.6/10 de moyenne) 7

  • 10/10 Après Nous rêvions juste de liberté, les lecteurs attendaient le nouveau Loevenbruck. Certes, il a fallu patienter trois ans et demi, mais il est excusé car quand on voit la masse de travail de documentation qu’a dû demander ce thriller, on comprend que la gestation a été longue et semée d’embuches. La relation des sentiments et doutes de Marc, le personnage central inspiré d’un homme que l’auteur a côtoyé pour faire de sa vie un roman, est en soi un pari réussi. Il n’est sans doute pas aisé d’approcher les secrets d’Etat, mes méandres du renseignement et d’être fidèle à l’histoire, la petite et la grande. Nous en découvrons des choses qu’il est parfois plus confortable d’ignorer. Tout ça n’en rend que plus précieux le résultat par ces 640 pages.
    Soit un triangle, une pyramide si vous voulez, … au somment les politiques, cyniques, qui ne pensent qu’à leur élection présidentielle, voire leur réélection, ils vont mener le jeu, la diplomatie qu’ils disent … Une sphère publique, dont on connaît les noms, soucieuse de l’image et de son avenir, dépendante de la haute finance qui tire les ficelles de la vente d’armes à l’international…
    Entre le sommet et la base, les services secrets qui ont pour objectifs de démanteler les réseaux et commanditaires des attentats et des prises d’otages, parce que c’est leur job. Ils observent, analysent, préparent, choisissent les cibles, déploient la logistique nécessaire mais pas toujours suffisante…
    Et enfin la base, niveau de l’exécution, qui ne doit pas se poser de questions sur le bien fondé des commandes à honorer, sans état d’âme ou presque.
    La base, c’est bien le centre de ce thriller, l’auteur nous fait approcher le cheminement d’un obscur, la construction de sa personnalité, par son carnet qui ponctue le récit actuel. Les lecteurs comprennent alors pourquoi un petit aventurier devient barbouze sans scrupule, capable de mener de front ses deux identités.
    L’action principale se situe au milieu des années 80, pendant une période d’attentats perpétrés à Paris, que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître … : les événements ont cependant une résonance particulière au vu de notre actualité récente. Nous allons assister au recrutement, à l’entrainement et aux actions de ce héros de l’ombre, attachant par ses questionnements et sa quête de bonheur. Au-delà des aventures qui, si elles n’étaient pas adaptées du réel, pourraient sembler improbables, la vie de Marc est donc tumultueuse et clandestine …
    Il est peu aisé d’en dire d’avantage si ce n’est qu’il faut lire absolument ce dernier Loevenbruck, bien loin de l’ésotérisme et la fantasy auxquels il nous avait habitués dans ses premiers romans, plus proche de Nous rêvions juste de liberté par sa sensibilité et ses questionnements.

    Rythmé et réaliste, précis et haletant, un style efficace, ce « témoignage » sera sans conteste un coup de cœur 2019 …

    16/02/2019 à 15:34 Dany33 (446 votes, 7.9/10 de moyenne) 12

  • 10/10 MA-GNI-FIQUE! J'ai adoré de la 1ère à la dernière page. Il aura fallu plus de 3 ans à l'auteur pour écrire ce chef d’œuvre. Une excellente documentation sur les coulisses des allées du pouvoir d'une France dont la situation géopolitique des années 80 était d'une gravité qui nous rappelle notre actualité. Des chapitres courts, un rythme effréné, une histoire passionnante. Et plus, un hommage.

    03/01/2019 à 22:37 LeoLabs (147 votes, 7.4/10 de moyenne) 12

  • 10/10 Quand l'aptitude naturelle de Loevenbruck à raconter des histoires se met au service d'un récit aussi incroyablement romanesque, c'est le jackpot...
    En s'infiltrant dans les pas de l'agent secret Marc Masson, sans tirer la couverture à lui, dans un style simple, mais efficace, Henri Loevenbruck témoigne du rôle, minoré, mais combien indispensable, de ces hommes de terrain, obligés de concilier raison d'État et convictions personnelles, d'accepter qu'on se serve d'eux, pour services rendus à la Nation...
    Ce qui est invraisemblable ici, c'est, comme nous le dit l'auteur en préambule, que tout est vrai...
    Ce qui est glaçant, c'est le contraste saisissant, et permanent, entre le traumatisme des attentats perpétrés aux quatre coins de la capitale, et le cynisme politicien, qui préside aux décisions censées protéger le peuple français...
    Ce qui est bouleversant, c'est l'incarnation faite homme d'une dévotion et d'un idéal, portée par Marc Masson, prêt à abdiquer sa liberté, pour permettre au peuple de France de profiter de la sienne...
    Ce qui est sinistre, c'est le destin de ces soldats, dont on se débarrasse sans aucun préavis, ni gratitude d'aucune sorte, qui sombrent dans l'oubli, et retournent à l'anonymat d'une vie à laquelle, finalement, ils ne sont plus préparés...
    Le précédent ouvrage de Loevenbruck s'intitulait " Nous rêvions tous de liberté" ; c'est grâce à ces hommes de l'ombre, qu'il met ici en lumière, et qu'il réhabilite, que ce rêve devient possible un peu plus, chaque jour...

    30/12/2018 à 10:21 jackbauer (529 votes, 7.1/10 de moyenne) 12

  • 10/10 Une formidable épopée d’un soldat perdu qui malgré son métier est un personnage entier et attachant.
    L’epoque et les politiques sont hauts en couleur.
    Le tout écrit avec justesse, formidable

    16/12/2018 à 11:43 tduvi (325 votes, 7.6/10 de moyenne) 11

  • 9/10 Remarquable. L'écriture de Loevenbruck est juste et permet une immersion totale au coeur des années 80, dans les arcanes les plus sombres de la république. L'histoire est formidable, prenante et le récit est maitrisé.
    Quand talent et travail se rejoignent, on obtient de belles réussites - loin de la concurrence et de romans de plus en plus bâclés.
    Bravo !

    15/12/2018 à 18:30 FatPat (30 votes, 6.3/10 de moyenne) 12

  • 9/10 Après son immersion bouleversante dans le monde des motards ("Nous rêvions tous de liberté"), Henri Loevenbruck change à nouveau radicalement de registre en abordant le genre du thriller géopolitique. Côté thriller pur, il sait faire, rien à redire. Dynamiques, proportionnés avec soin, les chapitres s'enchaînent avec énergie et fluidité, sans temps fort mais sans précipitation non plus.
    Côté géopolitique, Loevenbruck a puissamment travaillé son sujet - véridique, puisque son héros, renommé Marc Masson pour les besoins de la fiction et les obligations de la confidentialité, a véritablement existé. L'immersion dans les années 1985-88 est totale, détaillée, passionnante - les nombreux attentats en France, les otages au Liban, la cohabitation à partir de 1986... On découvre les dessous crasseux de la politique politicienne (ah, le personnage de Charles Pasqua, quel régal ! On le retrouve tel qu'il était, sans aucun doute, tout comme Mitterrand, Chirac, Roland Dumas, entre autres acteurs réels de cette époque qui jouent leur propre rôle dans le roman.) On en apprend aussi beaucoup sur le fonctionnement des services secrets, de la DGSE, avec un souci du détail qui évoque par exemple la série "Le Bureau des Légendes". On apprécie, enfin, l'éducation militaire, stratégique, mais aussi humaine d'un héros profondément attachant, jusque dans ses accès de violence incontrôlable.
    Bref, la sauce prend à la perfection, et Loevenbruck signe l'un de ses plus grands livres, minutieux, sensible, à l'écoute du monde. Une réussite d'une grande maturité, de la part d'un auteur qui n'a pas fini de nous étonner.

    27/11/2018 à 22:31 Dodger (444 votes, 7.7/10 de moyenne) 16