Corrosion

7 votes

  • 7/10 Sentiment mitigé. Une histoire forte, avec un personnage plus que tourmenté et sans scrupules, mais pour autant je n'ai pas vraiment accroché et les longs monologues m'ont ennuyé par moment.

    04/05/2019 à 20:26 charlice (139 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Un très bon roman noir, très noir. J'ai, en premier lieu, beaucoup aimé l'écriture de Bassoff qui restitue parfaitement les tourments de son personnage principal. Une très belle découverte pour ce court roman qui se lit d'une traite.

    17/12/2018 à 23:13 ericdesh (639 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Ce roman est un long voyage cauchemardesque, je me suis pris une sacrée claque, c'est une petite tuerie dont on ne sort pas indemne. L'histoire est prenante, l’atmosphère très glauque, et les paysages sont très rudes, c'est l'apocalypse, un peu la même ambiance que dans "Le diable tout le temps" de Pollock comme le souligne avec justesse Polarbear, mais quand même un cran en dessous.
    Un livre dont le titre à lui seul résume l’atmosphère de l'ouvrage.

    29/06/2017 à 11:49 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 11

  • 8/10 Ce roman, c'est une descente aux enfers, immersive, progressive, déroutante. Chez une âme perturbée, avec ce que le personnage central vit à l'âge de 8 ans, on le serait à moins, l'enfer revêt le lourd manteau de la folie. Folie qui se manifeste par petites touches au départ, puis insidieusement s'installe et emporte sa victime dans un chemin de croix glauque, putride, sanglant. C'est bien écrit, certains passages sont magnifiques, le passage p.183 est un bijou. D'inspiration Thompsonienne, avec un clin d’œil p.179, j'ai pensé également à Donald Ray Pollock et son "diable tout le temps", ce roman est noir, très noir.

    29/05/2017 à 10:42 Polarbear (414 votes, 7.9/10 de moyenne) 10

  • 8/10 Joseph Downs, la gueule brulée par les bombes en Irak et les tripes incendiées par l'eau-de-vie, tombe en rade dans un bled qui n'a "rien de spécial" et dérouille un mec dans un bar quelques instants après son arrivée ... Ça ne présage rien de bon ! Mais ne vous imaginez pas lire une histoire quelconque, l'auteur nous entraîne aux portes de la folie par des chemins sinueux et peu envisageables.
    L'écriture est décapante comme le récit, démente comme son personnage, excellemment maîtrisée.
    Un premier roman bien sombre mais diablement réussi.

    08/03/2016 à 09:07 Emil (414 votes, 7.3/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Corrosion:Des phénomènes de corrosion peuvent sérieusement nuire à la bonne santé, soit par allergie et/ou pénétration transcutanée de métaux toxiques.
    Bouquin en 4 parties.
    La première, un homme rencontre une femme accompagnée d'un époux violent confrontation âpre et destructrice ou le chemin vers le néant.
    Seconde partie distincte où un ado exprime un amour par un vecteur lytique et immature au sein d'une famille dysfonctionnelle.
    Troisième chapitre, amalgame des 2 premiers en une vision schizophrène où les deux protagonistes masculins sont face à leurs victimes féminines "expiatoire".
    Enfin l'écrit se conclue par une parabole oecuménique où pointe le désir d'une rédemption bien mal acquise.

    Corrosion pourra être une oeuvre créant le dissensus mais force est d'avoué que celui-ci ne me laisse pas indifférent par son écriture à poigne, sa description de cette saloperie de monde putride, avarié, putrescent qui allume notre capteur inconscient aux légendes du Roi jaune... En pleine apnée d'aspirine je me rue vers des liquides anti oxydant pour ressortir indemne de cette lecture abrasive, galvanique qui montre et démontre les faces sombres de l'humain!

    02/01/2016 à 18:44 chouchou (533 votes, 7.6/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Difficile de parler de cet incroyable roman. Son titre, Corrosion, est parfait puisque le lecteur va faire l'expérience de cette réaction chimique qui consume petit à petit l'humanité de ses personnages. Expérience, toujours, qui consiste également à déboussoler son lecteur avec une seconde partie faisant office de rupture et nous embarquant vers une autre histoire. Un plongeon dans le brouillard de la folie. Alors on se questionne, on s'interroge. Et puis on commence à voir les rats apparaitre à la périphérie de notre chant de vision [...]

    31/12/2015 à 11:26 Fredo (972 votes, 7.9/10 de moyenne) 5