Un fond de vérité

(Ziarno prawdy)

2 votes

  • 8/10 L'intrigue est passionnante et parfaitement maîtrisée et permet à Zygmunt Miloszewski de nous plonger dans certains pans de l'Histoire polonaise qui posent encore problème aujourd'hui. L'assassin est-il un Juif extrémiste, souhaitant se venger de certains catholiques, ou bien au contraire un antisémite voulant ressusciter la haine du juïf, qui a depuis longtemps un bon terreau en Pologne. Des premiers pogroms à ces jeunes polonais fêtant dans un cimetière juïf l'anniversaire du Führer, l'auteur nous montre que l'antisémitisme est encore loin d'être un détail de l'Histoire dans son pays.
    Pour autant, si cette thématique est abordée, et qu'on devine à travers les pensées du procureur Szacki celles de l'auteur, ce texte n'est ni lourd ni donneur de leçons à ce niveau-là, pas plus que les descriptions de ces tensions sociales ne ralentissent l'intrigue. Elles en sont parties prenantes, comme les personnages et les rebondissements, nombreux dans le dernier tiers du livre où tout s'accélère après un début il est vrai un peu lent, le temps de planter le décor. C'est un petit régal de voir le procureur se dépêtrer tant bien que mal dans cette petite ville où tout le monde semble vouloir, sinon lui cacher des choses, ne pas lui faciliter la vie.

    Un fond de vérité confirme tout le bien qu'on avait pensé de Zygmunt Miloszewski à la lecture son roman Les Impliqués. C'est sans doute avec le même plaisir qu'on lira La Rage, la troisième enquête du procureur Theodore Szacki.

    25/06/2018 à 15:16 Hoel (902 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 6/10 J'attendais beaucoup de la 2ème enquête du procureur Szacki, après sa première excellente enquête. L'écriture est toujours fluide, les personnages intéressants et certains chapitres sont très bons. Cependant, malheureusement, il y a beaucoup trop de longueurs notamment dans certains chapitres trop descriptifs et d'autres trop théologiques, ce qui a tendance a freiner le rythme de la lecture de ce roman, finalement trop long et quasiment dénué d'action. Une déception pour ma part mais je lirai la 3ème aventure du procureur polonais en me disant (et en espérant) que ce Fond de vérité est un roman de transition.

    03/10/2016 à 17:08 ericdesh (681 votes, 7.5/10 de moyenne) 1