Six fourmis blanches

21 votes

  • 9/10 Ce roman fait partie de ma bibliothèque depuis des années mais sans savoir pourquoi j'en ai toujours repoussé la lecture. Aujourd'hui, je suis tellement ravie de l'avoir dépoussiéré ! "Quelle horrible impression, celle de nos propres limites. Jamais , dans la vie ordinaire , nous n'avons besoin d'aller aux frontières de ce dont nous sommes capables, à l'extrême de nos forces. Le sentiment d'arriver au bout nous est étranger."
    On suit deux histoires parallèles dans les montagnes d'Albanie, et Sandrine Collette produit ce pour quoi elle a depuis confirmé son talent de magicienne : on ne lit pas une histoire en Albanie : on y est. La nature, la violence des éléments, la superstition qui règne encore de nos jours au point de faire appel à des "sacrificateurs" pour apaiser les esprits, ce livre est une plongée en apnée dans l'immensité. La cordée d'alpinistes amateurs passe au second plan derrière les descriptions quasi sensuelles de l'adversité mouvante que représentent les sommets inatteignables dans des conditions extrêmes de fin du monde (tthématique chère à l'auteure..) .
    J'avais adoré Animal, on (re)trouve un peu les mèmes ingrédients dans Six Fourmis Blanches, paru avant.
    "Un habitant impossible des lieux maudits", tel que se décrit Mathias, le sacrificateur, résume bien l'état d'esprit de ce livre : contemporain, maléfique, dense, presque bestial.
    Absolument fantastique.

    01/07/2020 à 13:13 clemence (298 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Mathias est un sacrificateur. On fait appel à lui pour éloigner le Mal, apporter le bonheur à un mariage, conjurer le mauvais sort sur une personne, … Pour cela, il choisit la chèvre du troupeau qui possède assez de magnétisme et la jette du haut des montagnes. On le craint plus que l’on ne le respecte. Pourtant, Artur Carche, le parrain local, veut sa peau, après avoir tué son fils à qui Mathias devait apprendre les principes du sacrificateur.

    Lou fait parti d’un groupe de 6 personnes qui ont gagné un trek dans les montagnes d’Albanie. La seule condition était de parler italien. Car il s’agit de la seule langue, hors albanais que le guide, Vigan, maitrise. C’est accompagné de Lucas Marc, Elias, Etienne, Arielle qu’elle va suivre Vigan en haut des montagnes…
    Mais cette escapade va virer au tragique…

    Si j’avais été déçu par ma lecture du précédent (par ordre de parution) de l’auteure française, j’ai été conquis par la tension et le suspense que l’on ressent dans ces Six fourmis blanches. Pas de répit dans notre lecture. On sent la tension des randonneurs qui, à chaque pas posé, craignent pour leur vie. On compatit à la solitude de ce sacrificateur. Sandrine Collette est implacable avec nos nerfs du début à la fin. Et c’est comme ça qu’on l’aime.

    29/06/2020 à 16:44 JohnSteed (216 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 7/10 cest le premier roman de sandrine collette que je lis et je dois dire que ce fut très agréable de suivre les pérégrinations de ces 6 montagnards amateurs avec leur guide .c est très bien écrit avec plusieurs rebondissements.mention particulière pour le personnage de matthias sacrificateur de chèvres pour conjurer le mauvais sort!c est deux mondes qui se rencontrent et ça fait des étincelles.

    30/01/2020 à 19:39 barberouge (197 votes, 7/10 de moyenne) 2

  • 6/10 Grande admiratrice de l'auteure, ayant lu tous ses romans à ce jour, je trouve que Six fourmis blanches est clairement le maillon faible de son oeuvre.
    L'intrigue est prévisible, la fameuse surprise du milieu de lecture se comprend dès le deuxième chapitre et les personnages secondaires sont plutôt ratés. Et le contexte culturel des sacrifices, qui aurait pu enrichir le texte, n'est pas du tout exploité, ce qui est vraiment dommage.
    Mais ce qui m'a le plus manqué, c'est l'écriture fabuleuse et sensuelle de Sandrine ainsi que l'intensité émotionnelle presque traumatisante ressentie dans la plupart de ses autres titres.
    Moins touchée, moins KO qu'à l'accoutumée, devenue sûrement très exigeante avec cette écrivaine talentueuse, j'ai néanmoins apprécié ce récit qui reste agréable à lire.
    Et si vous êtes intéressés par les "drames mystérieux" montagnards, je ne peux que vous conseiller de vous pencher sur cette troublante et terrifiante énigme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_du_col_Dyatlov

    20/08/2019 à 22:32 Ironheart (558 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 7/10 En bref, un thriller déroutant pour moi car si j'ai apprécié l'ambiance très particulière des chapitres concernant Matthias, je suis restée assez insensible aux chapitres de l'expédition en montagne. Certains passages sont vraiment dérangeants, notamment dans le premier tiers mais ce sont principalement eux qui ont attisé mon intérêt jusqu'aux révélations finales, classiques dans leur effet de surprise mais efficaces.

    27/04/2019 à 14:01 Riz-Deux-ZzZ (279 votes, 6.9/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Un roman qui nous met dans une ambiance glaçante et stressante.Avec au bout la survie?

    30/07/2017 à 10:11 ladouille (109 votes, 7.1/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Digne d'intérêt par sa forme, Six fourmis blanches est un thriller extrêmement bien mené et sans temps mort. Un petit twist en cours de bouquin (que je n'avais pas vu venir) dynamise le récit et offre un final dantesque qui restera comme l'un des plus réussi que j'ai pu lire es dernières années. Sinon, malgré un contexte neigeux et glacial qui pourrait légitimement endormir le lecteur, Sandrine Collette parvient à bien mener sa barque (sans trop en faire dans le spectaculaire) pour nous garder en haleine et nous faire vivre le calvaire de ces touristes du dimanche embarqués bien malgré eux dans l'enfer de ces montagnes albanaises... Eprouvant mais captivant.

    25/10/2016 à 16:25 panou71 (20 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 6/10 J'ai décidément un peu de mal avec le style de l'auteur.
    Cette fois-ci par contre j'ai lu le roman pendant ces derniers trois jours très chauds et cette aventure en haute montagne par temps très froid avait quelque chose de rafraichissant qui me fait lui donner un peu plus que la moyenne.

    21/07/2016 à 16:35 TaiGooBe (186 votes, 7.6/10 de moyenne) 3

  • 5/10 Je n'ai pas été captivé de bout en bout par ce roman notamment par sa seconde partie. Je pense que la raison ne vient pas de l'auteure ni du roman en lui même mais de moi. Les personnages confrontés à la dureté de la nature, ici la montagne, et qui doivent survivre dans des conditions épouvantables, ce n'est pas ma tasse de thé. J'ai préféré la première partie,notamment l'histoire de Mathias, le sacrificateur, j'aurai d'ailleurs bien aimé voir cette histoire se concentrer sur les malédictions et superstitions locales. Malgré tout, je dois reconnaître l'efficacité narrative et la très belle écriture de Sandrine Collette dont j'essaierai de lire d'autres romans.

    19/06/2016 à 14:38 Jonathan tenma (30 votes, 7/10 de moyenne) 2

  • 4/10 J'ai été particulièrement déçu par Six fourmis blanches. J'avais apprécié les deux premiers romans de l'autrice, pourtant. L'intrigue n'a pas "pris", je n'ai pas trouvé les personnages particulièrement crédibles, ni attachants. Je suis même surpris d'avoir ressenti les protagonistes principaux comme "niais". La description de l'univers de la montagne n'est à mon sens pas vraiment réussi... je n'ai ressenti que très peu d'émotions... les 50 dernières pages deviennent un chouia "intéressantes" à mes yeux... mais rien de transcendant... Déception quasi sur toute la ligne...

    21/02/2016 à 12:52 thibe (125 votes, 7.1/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Dès les premières pages, on retrouve immédiatement le style de l'auteur. L'ambiance est oppressante, les personnages sont travaillés avec soin ou l'on partage leurs propres émotions face à un environnement qui leur échappe... La deuxième partie avec notamment le passage de la tempête est un poil en dessous du reste. Le final est très réussi avec beaucoup de rythme!

    26/01/2016 à 20:55 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Une atmosphère blanche et oppressante, des histoires qui se nouent, une réussite totale.

    26/12/2015 à 07:36 Diesel155 (141 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Sandrine Collette m'a encore embarquée dans cette histoire glaciale.... je n'ai pas vu le vent venir, bien joué !

    08/11/2015 à 18:57 lady (131 votes, 7.7/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Encore un très bon roman de Sandrine Collette qui parvient à instaurer une ambiance particulièrement oppressante à la montagne. Le moment de lecture est de qualité. Ceux qui ont pour projet de vacances de partir randonner en montagne en plein hiver devraient peut-être éviter la lecture de ce livre.

    03/05/2015 à 21:29 Ssarlotte (501 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 8/10 L'auteure nous fait vivre cette excursion en montagne dans une intrigue glacée et une ambiance tendue. J'attends avec impatience son prochain roman !!

    06/04/2015 à 21:55 lolodedel (79 votes, 8.1/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Sandrine Collette convoque les esprits de la montagne dans son troisième opus et nous laisse, comme ses personnages, le souffle court et l'esprit engourdi...A l'instar d'un film catastrophe, dans lequel de braves citadins affronteraient une nature hostile et malfaisante, elle trousse un nouveau roman d'ambiance, distillant une terreur diffuse, flirtant parfois avec le fantastique...Elle parvient à se renouveler, tout en conservant son style glaçant, presque minimaliste, mais qui, loin de toute esbroufe, touche au coeur de nos peurs les plus primales...

    04/04/2015 à 14:40 jackbauer (559 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 7/10 Pour son troisième roman, Sandrine Collette se renouvelle à nouveau (seul le décor de la montagne se rapproche de son premier livre) et montre toute l'étendue de son talent. Elle nous propose ici un récit "survival" dans les montagnes d'Albanie avec deux récit en parallèle, celui de Lou et de Mathias, qui finiront par se rejoindre. Même si je n'ai pas été pleinement convaincu par la partie survie dans la tempête (exercice difficile car très souvent traité), j'ai apprécié les personnages, en particulier celui de Mathias le sacrificateur. Par contre, la seconde partie consacrée à la poursuite est redoutable d'efficacité et parfaitement menée jusqu'aux dernières lignes du livre.

    19/03/2015 à 14:00 zonedead (400 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Troisième roman, troisième réussite, une fois de plus l'auteur tout en conservant son style bien çà elle nous entraine dans une intrigue glaçante, un huit clos avec des personnages profondément travaillés et torturés, je suis adepte depuis le début et je le reste !

    10/02/2015 à 11:38 Mag (372 votes, 8.1/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Sandrine Colette, avec ce nouveau titre, accède petit à petit aux sommets du roman noir.

    26/01/2015 à 08:07 voxac30 (147 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Beaucoup de potentiel dans cette intrigue avec des personnages attachants et captivants (je pense à Mathias). Sandrine Collette s'amuse à faire monter la pression, malgré quelques passage un peu bavards (même critique concernant le précédent) mais au final, ce qui fuse du goulot de cette bouteille de champagne n'atteint pas les attentes. C'est d'autant plus frustrant que l'on sent une véritable capacité de la romancière à triturer ses lecteurs et ses personnages.

    12/01/2015 à 18:56 Fredo (975 votes, 7.9/10 de moyenne) 2