Territoires

29 votes

  • 8/10 Une relecture aussi : et que j'ai très bien vécue - aussi bon que le premier roman de la série.

    04/10/2020 à 21:02 woukou (79 votes, 7.2/10 de moyenne) 3

  • 7/10 C'est un Olivier Norek au fait du terrain qui nous plonge dans les arcanes du clientélisme dans une banlieue du 93. Daeninckx dans "Municipales. Banlieue naufragée" a hélas prouvé que la réalité et la fiction se rejoignent...
    Un roman toujours d'actualité six ans après. Un style percutant, efficace, très visuel, rythmé qui rend la lecture aisée et agréable. Un bon polar.

    16/07/2020 à 13:07 LeJugeW (1240 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Deuxième tome des enquêtes de Coste et son équipe qui m'aura autant plu que le premier. L'évolution des personnages ne fut pas assez significative pour moi pour un tome 2. Néanmoins j'ai largement préféré l'histoire de cet opus. Norek met le 93 à feu et à sang et certaines scènes violentes sont dures à lire tellement elles sont réalistes et cinématiques. Je ne peux m’empêcher de faire l'amalgame avec l'univers de Olivier Marchal, flic et artiste que j'admire personnellement. A quand Victor Coste sur grand écran?!

    28/09/2019 à 20:01 LeoLabs (323 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 8/10 content de retrouver la fine équipe. On reste dans le 93 comme comme le 1er, et on ajoute du trafique de drogue et de la politique.

    05/04/2019 à 17:45 guimouts (300 votes, 8/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Une bonne histoire, dynamique et intéressante pour ce deuxième volet des aventures du Capitaine Coste. Drogue, politique, quartiers sensibles et police sont au programme.

    07/08/2018 à 18:12 Grolandrouge (817 votes, 6.6/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Vraiment bon ce deuxième opus confirme les promesses du code 93.

    01/04/2018 à 16:20 tduvi (353 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Bienvenue dans la sombre réalité des cités et des magouilles en tout genre ! Personnages plaisants et écriture fluide ; c'est sûr je vais suivre les enquêtes de cette sympathique équipe du 93.

    11/02/2018 à 16:29 lady (131 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Même constat que pour Code 93. C'est bien fait et ce lit vite, mais c'est trop court.
    Comme quand on regarde les experts à la télévision. C'est bien fait, sans temps mort, accrocheur, mais ça dure 50mn à comparer avec un bon film de deux heures.

    09/11/2017 à 23:54 charlice (178 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 5/10 Pas véritablement un thriller, juste un récit de manifestation de banlieues qui dégénèrent...Déçu pas le manque de profondeur du roman.

    15/08/2017 à 18:50 jasonkite (190 votes, 7/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Un excellent polar qui nous fait découvrir la phase sombre de certaines cités et comment les pouvoirs publics font pour gérer cela.
    On est ravi de retrouver Victor Coste et son équipe.

    25/04/2017 à 11:36 Matyeux (110 votes, 7.3/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Code 93 m'avait beaucoup plu, Territoires ne m'a pas déçue, loin de là. Le réalisme de ce roman est saisissant et tout autant inquiétant. Les problématiques de lutte contre les trafics, l'utilisation qu'en font les politiciens, le rôle de la police, voilà autant de thématiques abordées autour d'une enquête très prenante. Je suis fan.

    13/11/2016 à 19:40 Ssarlotte (501 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 8/10 "Code 93" laissait présager du bon. "Territoires" confirme : Olivier Norek est un bon.
    Le second opus du flic Victor Coste et toute sa clique est une réussite. Toujours servi par une écriture "à l'os" et un rythme d'enfer, le roman se dévore littéralement. On pourra reprocher parfois un côté "listing" un peu froid et clinique dans la partie technique (d'un autre côté difficile de poétiser pour parler des procédures policières), mais c'est vraiment pour pinailler. Les seconds rôles ne sont pas sacrifiés (du reste, les femmes ne sont pas des faire valoir - certaines supplantent les mecs en matière de cynisme et de dangerosité), les dialogues sont globalement bons et l'auteur ne tombe jamais dans la mièvrerie lorsqu'il évoque les relations amoureuses.

    Cela est terriblement pessimiste et laisse à penser que tout et tout le monde (flics, politiciens,...) sont obligés de se salir (physiquement et moralement) pour maintenir l'ordre. C'est à désespérer, mais ça sonne juste et réaliste.

    Bref, dans le genre, c'est du tout bon et je vais d'ores et déjà attendre la sortie poche de "Surtensions".

    29/09/2016 à 20:33 schamak (70 votes, 6.2/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Voilà, je crois que je suis bien accrochée au style de Monsieur Norek ! Les nouvelles aventures de Victor Coste et de ses acolytes m'ont beaucoup plu. Un peu en dessous du premier mais malgré tout bien agréable et bien mené ! Je lirai sans hésitation "Surtensions"

    22/08/2016 à 14:10 Luzlïa (160 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 9/10 A nouveau un très bon roman, joli travail sur les personnages et l'intrigue qui laisse un arrière goût amer tant les faits semblent très réalistes.

    17/08/2016 à 13:48 newsovski (161 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Une petite merveille ce polar! Une écriture fluide et dynamique, avec des personnages soignés qui n'en font jamais trop. Le réalisme du monde de la PJ avec ses tensions entre unités ou de la haute hiérarchie nous donne une réelle approche du milieu! Par ailleurs, une excellente documentation concernant les cités avec notamment "le moment des émeutes". L'histoire est au top, le sujet est très bien maîtrisé avec un auteur qui en connaît les codes! Tout s'imbrique parfaitement avec une fin à la hauteur! Une Atmosphère lourde et j'ai adoré ce deuxième roman de la série!

    29/06/2016 à 11:39 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 9/10 En bref, Olivier Norek nous livre une très bonne suite, à la hauteur du premier tome. Le milieu dur et obscur du 93 est utilisé avec brio et sans fioriture : l'auteur connaît son sujet et l'exploite à sa juste valeur sans tomber dans les discours clichés.

    13/05/2016 à 13:21 Riz-Deux-ZzZ (304 votes, 6.9/10 de moyenne) 3

  • 9/10 J'ai enchaîné sur « code 93 » ce deuxième épisode de la saga Victor Coste. C'est une plongée en banlieue, en état de guérilla urbaine. On voit l'auteur qui connaît ses dossiers. Pour ma part ayant traité de ces sujets pendant un long moment de ma vie professionnelle, j'ai tout de même été surprise par la violence et le désespoir de cette jeunesse qui regarde vers les petits caïds dans l'espoir de se faire recruter. Comment Madame le Maire va-t-elle se sortir de la fournaise ?
    Comme pour le précédent volume, j'ai aimé la justesse du ton face aux paradoxes de ces personnages, la pertinence de l'intrigue et le réalisme de l'environnement politico-policier … Chez Olivier Norek, pas de guerre des polices c'est la guerre contre la bêtise. Bravo à Monsieur Jacques pour sa sortie optimiste et que dire de l'adresse du Maire … rue Nicolas Lebel !
    Une pensée particulière pour le groupe qui entoure Coste : ils prennent de l'épaisseur et nous promettent de bons moments à venir.
    Maintenant, ensemble attendons « surtensions » …

    09/02/2016 à 17:37 Dany33 (508 votes, 8/10 de moyenne) 5

  • 9/10 J'ai trouvé l'intrigue et les personnages intéressants et réalistes.
    Bonne description de l'ambiance des cités et des relations entre les protagonistes.
    On s'attache vite à cette équipe de flic. Et le suspense est présent !

    06/02/2016 à 11:49 clochette (72 votes, 7.6/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Une découverte réaliste du 9-3 qui ne laisse pas indifférent.
    On sent vraiment le "vécu" dans l'écriture d'Olivier Norek et cela densifie le récit des aventures de cette équipe de flics de banlieue.
    J'ai hâte de découvrir le prochain opus qui sort bientôt !

    31/01/2016 à 18:38 Kermit (378 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Page turner idéal dans le genre!
    Les "tribulations" de l'équipe Coste reprennent leurs marques, leurs codes, leurs valeurs....
    Emeutes dans les banlieues délaissées forment le filigrane de commerces licencieux de plus en plus pensés, analysés et adaptés à notre temps et aux politiques aliénées à la paix sociale.
    L'auteur au fait des pratiques des forces de l'ordre paradoxalement, ou pas, dépeint un environnement social et éducatif susceptible de fournir des bribes étiologiques, des mécanismes de l'agonie des banlieues et de ses petits soldats...
    Chair à politiciens, chair à individus avides de pouvoir et de commerce mercantile, les victimes en vase clos dessinent une quadrature du cercle... 7,5

    12/01/2016 à 22:40 chouchou (551 votes, 7.6/10 de moyenne) 5