300 mots

(The Violet Hour)

3 votes

  • 6/10 La lecture de ce petit thriller est agréable bien que le récit est parfois un peu confus. De plus, le titre laisse envisager une teneur journalistique (couvrir une affaire et la contrainte de la résumer en 300 mots) qui est rapidement perdue de vue car il s'agit en fait plus d'une enquête classique menée par un journaliste. Au final, un bon petit thriller, classique mais pas inoubliable (voire même dispensable en étant sévère).

    16/11/2015 à 14:26 ericdesh (541 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 8/10 Bien avant les enquêtes de Byrne et Balzano, ce roman (le deuxième dans la bibliographie de Richard Montanari) montre que l'auteur est encore en recherche de son style. Plus noir que "Cérémonie", sans concession, souvent cru, délicieusement corrosif, il revisite le thème du tueur en série autour d'une vengeance diaboliquement orchestrée.

    24/10/2015 à 13:20 pgrosjean (1055 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Montanari s'émancipe de ses personnages fétiches que sont Balzano et Byrne, sans s'exonérer de son sens du suspense, pour tisser une intrigue poisseuse et machiavélique, dans laquelle il piège son lectorat, sans rémission aucune...

    03/01/2015 à 14:34 jackbauer (480 votes, 7.1/10 de moyenne) 2