La part des ténèbres

(The Dark Half)

13 votes

  • 6/10 L'idée de départ du King est assez géniale, mais malheureusement il va par la suite se contenter d'en jouer en allongeant le roman... dans lequel il se passe finalement peu de choses. Je trouve que les personnages sont aussi moins détaillés et moins "vivants" que d'habitude avec lui. Quelques facilités d'écriture également... Comme c'est King ça reste agréable à lire, mais il pouvait faire tellement mieux que mon impression finale est très mitigée.

    01/11/2017 à 10:12 Horatio (285 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Du grenier de mes lectures anté-Polars Pourpres, j'ai eu envie d'extraire quelques-uns des souvenirs de mes lectures les plus marquantes, afin qu'ils garnissent aussi cette bibliothèque virtuelle... Et ça passe par cette " Part des Ténèbres", l'une des oeuvres les plus sous-estimées ou mésestimées du Maître... Une sorte d'hommage au roman noir des années 50, assez violent, aussi bien visuellement, que psychologiquement parlant, qui reprend l'une des thématiques chères à King: les rapports qui peuvent exister entre un écrivain et ses personnages, le rôle du créateur et/ou de sa créature, ce lien pouvant les unir, et l'angoisse qui les étreint au moment de couper le cordon...

    05/06/2016 à 13:41 jackbauer (603 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un très bon roman sur l'écrivain et son "double ? ".

    13/03/2012 à 11:50 scarabe (378 votes, 7.7/10 de moyenne) 1

  • 5/10 Roman facile mais plaisant. Pas de grosses surprises.

    07/06/2011 à 11:27 Nelfe (197 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 9/10 Assez loin de l'habituel King, mais c'est impressionnant d'imaginer un tel duel King / Bachman, belle psychologie, plusieurs nouvelles tournaient autour du thème, le bouquet est au top. A noter un telefilm fidèle parfois mal interprété, mais qui vaut le coup, histoire de voir ça en image...

    02/08/2008 à 17:50 Cyrille (91 votes, 6.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Ceux qui ne connaissent pas Stephen King croient qu'il est sytématiquement question de fantômes, de monstres, de clowns (oups) dans ses romans. Pourtant le fantastique se passe surtout dans la tête: nos phobies, nos angoisses incontrôlées, nos visions, ... c'est ça l'essence du fantastique, et c'est sans doute le plus difficile à maîtriser pour un romancier.
    La tête: c'est justement là que commence l'intrigue de la part des ténèbres... Par la suite, on ne sait jamais si le double George est réel ou bien un produit de l'imagination et de l'écriture de Thad.
    C'est peut-être quand il décide de tuer son double, et donc de le matérialiser, que celui-ci va vraiment se mettre à exister ?
    J'ai beaucoup aimé ce roman angoissant, un peu gore, et plein de suspense !

    25/06/2008 à 15:39 LedSep (196 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 6/10

    08/05/2008 à 15:58 MGM (34 votes, 8.1/10 de moyenne)

  • 6/10 Je suis moins enthousiaste que mes prédécesseurs sur ce livre : non pas que cette métaphore de la schizophrénie de l'écrivain soit désagréable à lire, mais je n'en garderai pas un souvenir ébloui.

    18/03/2008 à 22:19 Sybil (642 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Ce livre de King fait partie de la liste des romans où il traite de la condition d'écrivain, à travers les quels il parle de lui plus que d'autre chose.
    Ici, il parle de sa "rupture" avec Bachman. Et d'une façon fantastique. Et si un simple pseudonyme pouvait donner vie à une entité?...
    Quelques longueurs qui plombent un peu le récit. c'est dommage! C'est un bon king mais pas de ceux que je recommanderai absolument!

    07/12/2007 à 14:59 fabien (230 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 8/10 très bon roman, saignant jusqu'au bout. impossible à lâcher!

    11/07/2007 à 19:07 cthulhu (67 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Très bon souvenir pour moi aussi.

    29/05/2007 à 12:45 montse (237 votes, 7.7/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Malsain, décalé... On ressent dans ce roman l'angoisse de l'écrivain qu'est King.

    28/05/2007 à 22:15 pgrosjean (1079 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Je garde un excellent souvenir de la lecture de cette histoire. Une ambiance hantée qui laisse un drôle de gout. King parvient à nous faire ressentir le malaise du héros. À noter l'excellente adaptation ciné qui renouait bien avec ce huit clos oppressant.

    28/05/2007 à 01:13 Fredo (1023 votes, 7.9/10 de moyenne) 1