Le Duel

(Einvígið)

15 votes

  • 9/10 Une belle surprise car j'avais quelques réticences à lire ce volume car je le croyais proche du Livre Du Roi. L'histoire est toute autre, avec une enquête menée par Marion. J'ai eu l'impression d'entrevoir certains croisements avec l'homme du lac à travers cette histoire passionnante. J'ai aussi adoré les toutes dernières phrases...

    10/01/2017 à 15:12 newsovski (125 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Je suis toujours aussi admiratif de cet auteur... Dans ce roman, on retrouve Marion Briem (Mentor d' Erlendur), nous sommes en 1972 avec une ambiance d'époque (enjeu géopolitique majeur avec le championnat du monde d'échec). On y retrouve cette atmosphère islandaise si particulière, l' enquête est soigneuse et fouillée. Par ailleurs, j'ai beaucoup apprécié le personnage de Marion... (Sa vie, ses antécédents, sa famille...) Bref, c'est vraiment un excellent roman!

    01/07/2016 à 23:30 amaru96 (226 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Un bon opus que livre encore une fois Arnaldur Indridason. Le thème de fond est original, l'ambiance de l'époque bien rendue et la découverte de nouveaux personnages, Marion Briem, est un plaisir.

    21/01/2016 à 09:34 Surcouf (214 votes, 7.1/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Très bon roman d'Indridason sur une période bien précise de la guerre froide et des dommages collatéraux que cela peut entraîner.
    J'ai aussi aimé faire plus ample connaissance avec Marion Briem qui mène à son terme une enquête que certains souhaiteraient bien étouffer.

    20/01/2016 à 13:38 TaiGooBe (186 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 7/10 J'avoue ne pas avoir été envoûtée par le Duel autant que par les autres Indridason que j'ai pu lire. Simple question de sensibilité à l'intrigue, probablement.
    J'ai néanmoins aimé le contraste entre le crime et son mobile: l'assassinat d'un jeune garçon inoffensif face à la réaction brutale d'hommes trop préoccupés par leurs manigances politiques.
    On retrouve avec plaisir l'empreinte habituelle de l'auteur à travers l'histoire de Marion Briem, son enfance, sa maladie et ce qui se cache derrière sa solitude et ses manières viriles.

    10/09/2015 à 23:53 breizhailes (16 votes, 8.6/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Erlendur n'est pas là, c'est Marion Briem son mentor qui mène l’enquête.
    Une fois de plus Indridason par le biais d'une enquête policière nous entraîne dans l'histoire Islandaise, cette histoire nous permets aussi de faire plus ample connaissance avec Marion.
    Excellent comme d'hab. (je suis fan)

    08/08/2015 à 16:40 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 3

  • 8/10 J'ai avant tout voulu découvrir ce roman parce que je suis moi-même joueur d'échecs, et que le match Fischer-Spassky est un événement mythique dans l'histoire du jeu. Je voulais comprendre ce qu'un romancier pouvait faire de cette histoire. Et je n'ai pas été déçu. Bien sûr, les échecs ne sont pas au centre de l'intrigue, mais la documentation d'Indridason est assez complète, et l'intrigue n'est pas à mille lieus de l'ambiance plombée du "Match du siècle", qui se déroulait dans le contexte tendu de la Guerre Froide, entre le champion russe et le prodige américain. Je regrette les erreurs de traduction relatives au jeu d'échecs - le traducteur aurait pu se renseigner, et apprendre que "move" se traduit par "coup", "Queen" par "Dame", etc... - mais sur le fond de l'intrigue, on apprend beaucoup sur le passé de Briem, on ne se perd pas dans des détails hors-propos, on est "happé" par l'enquête. Du grand art.

    29/07/2015 à 08:41 thibe (125 votes, 7.1/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Un très bon polar, comme très souvent chez Indridason, mais (c'est un goût très personnel) un peu trop politique ce qui peut être un peu déroutant dans la bibliographie de l'auteur. Il n'en reste pas moins un très bon roman, très agréable à lire.

    28/07/2015 à 22:54 ericdesh (613 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Excellent roman autour de Marion Briem, avant sa connaissance avec Erlendur. Une enquête intéressante sur un meurtre à priori "gratuit" dans un cinéma, que l'auteur à l'art de placer dans le contexte historique du match du siècle qui s'est déroulé en 1972 en Islande et de tensions entre les zones est et ouest du monde. Une grande découverte du personnage de Marion, qui n'avait jusqu'à présent était qu'effleuré dans les précédents romans de l'auteur.

    17/06/2015 à 13:25 bidibule (215 votes, 8/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Excellent roman avec un coup de projecteur sur Marion Briem, mentor d'Erlendur... Le contexte historique est intéressant, le récit de l'enquête bien mené avec en parallèle l'histoire personnelle de Marion.
    Le personnage présente beaucoup de similitude avec Erlendur avec ses failles et sa sensibilité, néanmoins, il n'est pas écrasé par la culpabilité qui marque notre enquêteur islandais préféré.

    25/03/2015 à 11:36 Alice (263 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Comme d'habitude, Arnaldur Indridason écrit un livre de très grande qualité. La construction de l'intrigue est impeccable. En délaissant le personnage d'Erlendur, il permet au lecteur d'en apprendre plus sur Marion Briem, laquelle aura une part importante dans la vie d'Erlendur. Un très bon moment de lecture.

    17/01/2015 à 21:07 Ssarlotte (501 votes, 7.1/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Un bon roman où la justice rencontre la politique mondiale...

    28/09/2014 à 12:45 clochette (59 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 9/10 Remarquable opus sans Erlendur (encore que...) mais avec Marion Briem dont on découvre la vie d'enfant et de jeune flic.
    Le fait d'avoir placé cette enquête criminelle en marge du duel entre Spassky et Fischer qui s'est déroulé en Islande en 1972, nous fait découvrir les tensions qui opposaient en ce temps là l'Est et l'Ouest.
    Petit à petit, Indridason compose un tableau général complexe incluant tous les personnages rencontrés roman après roman.
    Fascinant...

    07/09/2014 à 19:17 Kermit (374 votes, 7.4/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Excellent roman qui nous fait découvrir Marion Briem, le mentor d'Erlendur, à travers une histoire d'espionnage en pleine guerre froide. je reste un grand fan de cet auteur qui ne m'a jamais déçu.

    28/08/2014 à 23:07 gamille67 (1362 votes, 7.2/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Ce Duel est, je trouve, un des meilleurs Indridason, dans la veine de « La femme en vert » et « L’homme du lac ».
    On retrouve cette poésie si appréciable chez l’auteur. Comme d’habitude le dépaysement est total (et double puisque l’histoire se déroule pendant la guerre froide).
    J’avais des doutes sur la capacité de l’auteur à écrire des histoires captivantes sans son héros Erlendur (notamment après « La muraille de lave » que j'avais trouvé un peu décevant). Doutes balayés avec ce Duel, excellent.

    20/08/2014 à 12:03 LeJugeW (1017 votes, 7.4/10 de moyenne) 2