Aux armes, citoyens !

4 votes

  • 9/10 Ce quatrième tome ne nous laisse aucun répit, beaucoup de tension et des situations où l'on se demande comment Joano va faire pour s'en sortir.
    Quatrième album sans faute où les deux auteurs étalent tout leur savoir-faire. En ce qui concerne le scénario, le rythme du récit et les rebondissements sont parfaitement dosés, et pour le graphisme c'est un vrai régal, que du bonheur.

    18/12/2017 à 14:07 janjak (466 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Aux moments de la libération, le double-jeu de Joanovici est de plus en plus périlleux et il doit se débarrasser de tous ceux qui pourraient le mettre en danger : trahison, corruption, chantage, meurtres. Le plus incroyable : l'histoire est en grande partie vraie.

    17/05/2017 à 08:10 gamille67 (1292 votes, 7.2/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Nous sommes en juillet 1944 et Joseph Joanovici continue ses manoeuvres pour tenter de ce tirer à bon compte de la guerre. Il ménage pour cela ses entrées à la Gestapo tout en aidant la Résistance. Et plus que jamais, ce personnage sous la plume et le pinceau de Fabien Nury et Sylvain Vallée apparaît tour à tour fragile et fort, comme le dernier des salauds ou tentant de sauver son prochain. Les événements le rattrapent mais il tente et parvient à chaque fois à y faire face. Une série historique d'un grand intérêt en ce qu'elle amène à réfléchir et souligne bien la difficulté de vivre et de s'engager durant cette guerre d'occupation.

    03/12/2015 à 12:52 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Les alliés arrivent pas loin de Paris mais les nazis sont toujours au pouvoir. Joanovici est pris à son propre piège dans son double-jeu. Il doit aller toujours plus loin pour ne pas tomber. Difficile de se regarder dans la glace après avoir pris certaines décisions. Joanovici doute, on le sent plus fragile mais il doit se ressaisir. Comme il dit : "Ce n'est pas une partie de cache-cache, c'est une course. Une course contre les nazis, une course contre les alliés."
    La double planche où différentes personnes chantent la Marseillaise résume à elle seule la Seconde Guerre mondiale en France : une merveille.

    16/12/2013 à 11:10 Hoel (804 votes, 7.7/10 de moyenne) 3