Un café maison

(Seijo no Kyûsai)

5 votes

  • 6/10 J'aime bien ce que fait Higashino.J'aime ses romans policiers, old school, la courtoisie et l'éducation de ses personnages, l'inventivité et la lente progression de ses intrigues, son suspense progressivement distillé. On a beau connaitre le meurtrier, cela ne nuit en rien à notre intérêt à suivre l'histoire. On ne cherche pas qui a tué, mais comment, et il faut être sacrément habile pour captiver son lecteur sans faire beaucoup de mystère sur l'identité de l'assassin.
    On retrouve tout ça dans ce "Columbo littéraire", mais en moins réussi, je trouve. La sauce a moins pris sans que je sache vraiment pourquoi. Peut-être l'histoire, plus faible, je ne sais pas trop. Et aussi, quelques concours de circonstances trop tirés par les cheveux.
    Culture oblige, les personnages sont effacés limite ternes, heureusement que le physicien apporte un peu de fantaisie et la jeune collègue policière son énergie. Les sentiments, amoureux notamment, sont pudiquement dissimulés, mais là encore, c'est propre à ce pays.
    On pourra aussi reprocher la manie qu'a l'auteur (un peu comme son homologue norvégien Indridason dont j'ai trouvé certaines similitudes dans le manière d'enquêter de son commissaire, n'attendez pas d'action, tout va se résoudre par le biais de déductions) de s'assurer que le lecteur a tout bien compris, ce qui donne parfois un sentiment de surexplication.
    Mais, je l'ai lu très vite, sans m'ennuyer, et je lirai les deux autres que j'ai déjà acheté.

    13/10/2019 à 11:39 schamak (53 votes, 6.2/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Après le sublime Dévouement du suspect X, Keigo Higashino fait intervenir l'inspecteur Kusanagi dans une enquête difficile et cela d'autant plus qu'il a du mal a garder toute son impartialité au regard de ses sentiments pour la suspecte, épouse de la victime. Le physicien Yukawa, cette fois-ci et contrairement à leur enquête précédente où ils enquêtaient de concert, intervient pour que Kusanagi "garde la tête froide". C'est une des nombreuses subtilités dont regorge ce brillant roman car une fois encore, Higashino nous délivre un récit tout en finesse, doté de beaux personnages et d'une intrigue intelligente. J'adore !

    26/06/2017 à 19:35 ericdesh (586 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Encore une réussite pour Higashino ! Même si le coupable est connu dès le départ, on se passionne pour cette enquête où tout l'intérêt réside dans le stratagème trouvé par l'assassin pour commettre son crime. Les policiers font une fois de plus appel au professeur de physique Yukawa pour les aider dans cette tâche et cela donne une autre dimension à l'enquête. L'auteur prend également le temps de donner corps à ces personnages et de décrire les rapports humains et les interactions entre eux. Et tout cela se lit très bien...un vrai plaisir !

    18/02/2015 à 21:16 zonedead (348 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 9/10 J'ai beaucoup apprécié la lecture de Un Café Maison. Un peu dur de se familiariser avec les noms mais on s'y fait rapidement. Très bonne enquête avec des personnages très attachants.

    16/01/2015 à 13:59 hennesey (204 votes, 7.9/10 de moyenne)

  • 10/10 Nouvelle démonstration du maître japonais, après les excellents La maison où je suis mort autrefois et Le dévouement du suspect X.
    Ses romans me font beaucoup penser à ceux d’Agatha Christie, mais à la différence de la reine du crime britannique, ce n’est pas le « qui » (le fameux « whodunit ») mais le « comment » qui captive le lecteur.
    Le rythme est lent mais marqué par plusieurs rebondissements de taille.
    On suit les pensées de chacun des enquêteurs et on sent que les dialogues sont très travaillés. Le personnage de Yukawa (le professeur de physique) est ici bien « secondé » par une nouvelle venue dans l’équipe de Kusanagi, la jeune Kaoru Utsumi.
    Les indices sont disséminés ça et là mais seuls les lecteurs les plus attentifs et les plus aguerris au genre trouveront le fin mot de l’histoire.
    Pour ma part, j’ai encore été bluffé par le dénouement, c'est génial.
    Bravo et merci M. Higashino pour cette nouvelle pépite du « roman à énigme ».

    02/01/2014 à 22:10 LeJugeW (992 votes, 7.5/10 de moyenne) 1