Liquidation

(Firing offense)

2 votes

  • 8/10 Premier roman d'un de mes auteurs américains favoris et première réussite grâce au personnage de Nick Stefanos, un trentenaire d'origine grecque attachant qui abuse cependant un peu trop de la bouteille, ce qui ne l'empêche pas de résoudre une affaire coriace tout en changeant radicalement de métier puisque l'enfant du Péloponnèse passe de responsable de la publicité d'une chaîne de magasins à détective privé, toujours à Washington. Une ville comme un personnage, mais pas de premier plan, pas encore.
    J'ai beaucoup aimé les scènes se déroulant dans le magasin où Nick décide de retourner pour mieux enquêter, avec des personnages attachants comme McGinnes (que j'espère retrouver dans le 2e tome de la trilogie), un vendeur hors pair très porté sur la bouteille et la fumette. Les techniques commerciales pour faire du chiffre m'ont fait rire, ces passages-là allègent un peu la noirceur de l'intrigue (relative par rapport à d'autres romans noirs cependant) basée sur un trafic de drogue qui déraille.
    Ce qui m'a finalement le plus touché, c'est l'amour que porte Pelecanos à ses personnages, et la façon dont il arrive à nous le transmettre.
    Du coup, j'ai très envie de retrouver rapidement Nick Stefanos dans la suite de Liquidation, Nick la Galère.

    27/06/2019 à 10:51 LeJugeW (951 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 8/10 un tres bon polar ,bjen noir, pelecanos connait parfaitement tout ce qu il decrit, a commencer par sa ville washington mais aussi les etres humains qui l y vivent.

    10/06/2012 à 16:21 latimer (603 votes, 6.9/10 de moyenne)