Blackzone

3 votes

  • 8/10 J'ai passé un excellent moment de divertissement et de fraicheur, j'avais un peu l'impression de me replonger dans la saga X Men et je redécouvre Philip sous un autre style : ça lui va plutôt bien, je lirais la suite !

    01/06/2013 à 17:03 Mag (372 votes, 8.1/10 de moyenne)

  • 7/10 Entre aventures et thriller, voici le premier volume d'une nouvelle série qui divertira à coup sûr les ados et les amateurs de suspense. Des bonnes scènes d'action, des personnages sympas et des dialogues qui sonnent vrai. Les fans de CHERUB seront forcément conquis !

    06/06/2012 à 09:06 Nico (289 votes, 7.4/10 de moyenne)

  • 8/10 On retrouve, à Cannes, deux cadavres dont les visages ont été arrachés. À côté de l’un d’entre eux, un adolescent trisomique, doté d’une force herculéenne. Il est vite intégré à une escouade de gamins présentant des capacités bien particulières, et ces six ados forment désormais la Brigade des Fous. Leur première mission : comprendre les raisons de l’assassinat de ces deux personnes. Quitte à devoir affronter la mafia taïwanaise et contrer un terrible complot écologique…

    Premier ouvrage de la série consacrée à la Brigade des Fous, ce Blackzone est typique de la bibliographie de Philip Le Roy : écriture nerveuse, très visuelle, combats percutants et action ininterrompue. Dès le début, le ton est donné : ça sera pétaradant, avec de nombreuses références musicales ou cinématographiques. Les personnages formant la troupe commando constituent déjà tout un programme : un génie de l’informatique, une séductrice bipolaire, une experte des sports extrêmes, une gothique qui a troqué l’automutilation contre le sadisme, un fan de jeux vidéo et un colosse à la puissance difficilement gérable. Autant dire que tous les éléments humains sont réunis pour créer un cocktail explosif.
    Et effectivement, le livre tient à ce niveau toutes ses promesses. Philip Le Roy n’a pas son pareil pour imaginer des situations déchaînées, rythmées par des combats d’arts martiaux ou aux armes à feu. Pas le moindre temps mort, une plume saturée d’effervescence, de la baston à tous les étages. Le fil directeur est d’ailleurs tout aussi tonitruant : le scénario est original, documenté, et les ultimes pages livrent l’intégralité d’une cabale audacieuse. S’adressant à un jeune public, il y a des passages qui ne tiennent pas la route, comme l’attaque de la villa du mafieux, ou le passage où Sem apprend à piloter un hélicoptère en se servant des consignes trouvées sur Internet. Mais ce manque de crédibilité est clairement assumé : l’auteur cherche la percussion et le délire narratifs. À cet égard, Philip Le Roy livre un roman pour adolescents tout aussi échevelé que ne l’étaient Pour adultes seulement ou La Dernière arme pour adultes.

    Faisant partie de la deuxième salve de romans de la collection Thriller de Rageot, cet opus est de la pure dynamite, un blockbuster littéraire qui ravira sans mal les amateurs de sensations fortes.

    06/06/2012 à 08:20 El Marco (1838 votes, 7.5/10 de moyenne)