Les Malvenus

3 votes

  • 7/10 J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire de ces habitants de Haut-de-Coeur, dont beaucoup sont issus de l'orphelinat du village. Les personnages principaux sont intéressants, mais ils auraient pu être un peu plus développés.

    04/06/2023 à 11:18 calimero13 (1016 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Le cadre historique (fin de la Première guerre mondiale) et la situation géographique (village isolé de Bourgogne) constituent une trame oppressante . C’est dans ce contexte qu’est retrouvé dans la cave de la vieille Mélanie le cadavre de TS (Thomas Sorel). Il a été égorgé et, personnage très antipathique, tout le monde aurait pu vouloir le tuer.

    L'inspecteur Matthias Lavau est dépêché pour aller sur place, revenant ainsi sur ces terres où les sœurs des Ursulines ont accueillis et élevé cet orphelin, comme beaucoup d’autres, constituant la majorité des villageois de Haut-de-Cœur. Il va mener cette enquête, secondé par la troublante Esther.

    Loin des univers de Lemaître ou de Vargas vendus par l’étiquette alléchante de la couverture, Les Malvenus peut malgré tout séduire par une intrigue plaisante. Je déplore toutefois que les personnages principaux, Matthias et Esther, n’aient pas été plus développés. On leur découvre des traits mystérieux qui auraient mérité d’être plus fouillés et en faire des personnages plus attachants. Peut-être l’auteure se laisse matière à écrire d’autres livres avec ces mêmes personnages ?

    25/05/2023 à 10:13 JohnSteed (549 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 7/10 En bref, un roman noir au cœur d'un village en pleine Première Guerre mondiale. Des personnages travaillés, une intrigue captivante et une ambiance très particulière pour un premier roman prometteur !

    Audrey Brière nous propose donc un roman entre huis clos et polar historique. Si vous aimez les atmosphères pesantes des petits villages où les secrets sont bien gardés, vous apprécierez Haut-de-Coeur et ses habitants. L'auteure installe tout de suite son intrigue avec de nombreux détails qui ne peuvent que happer un amateur de polar.

    Malgré tout, j'ai eu un peu de mal à entrer dans le récit : beaucoup de personnages sont introduits dès le départ et leurs relations semblent assez complexes. En effet, ce petit village reculé réunit tout les petits orphelins qui ont été recueillis dans un couvent au fil des décennies : tout le monde se connaît depuis l'enfance, des liens se sont créés, d'autres se sont rompus... À nous de démêler tout ça au fil des pages !

    Néanmoins, je dois admettre que Audrey Brière réussit parfaitement à développer ses personnages principaux. Ils restent énigmatiques, mais ont une vraie profondeur grâce à des failles qui les rendent humains et des secrets bien gardés.

    L'environnement n'est clairement pas propice à la joie et à la bonne humeur, en pleine guerre et dans une période de restriction. Ce contexte historique aurait pu être un peu plus abouti, mais l'auteure a préféré rester dans ce confinement oppressant et parfois malsain.

    Ce roman a toutes les qualités d'un très bon polar malgré quelques petits défauts au niveau de la construction, notamment dans certaines transitions. L'auteure nous a avoué lors d'une rencontre que l'on retrouvera le personnage principal Matthias Lavau, qui a encore bien des choses à révéler !

    09/05/2023 à 09:41 Riz-Deux-ZzZ (467 votes, 6.9/10 de moyenne) 6