Le sabot du diable

(Dogs of Winter)

Une revue de surf prestigieuse demande à Fletcher, photographe qui a eu son heure de gloire, d'aller prendre des clichés de Drew Harmon, un ancien champion, dans un coin secret de Californie du Nord où les vagues sont si énormes qu'on le surnomme Heart Attacks. Deux jeunes surfeurs accompagnent Fletcher. Harmon, colosse brutal et obnubilé par les vagues, vit avec sa femme Kendra, un être fragile et étrange, qui le soupçonne d'avoir assassiné sa jeune maîtresse.
Le Sabot du Diable mêle avec bonheur l'intrigue, la mystique du surf, les paysages grandioses et pratiquement vierges du Pacific Northwest et les conflits qui peuvent naître du voisinage entre communautés blanches et réserves indiennes. Mais, comme pour Surf City (Série Noire n°2395), Le Sabot du Diable vaut par les relations étroites qui unissent le thème du raté contraint de se dépasser pour ne pas couler et celui du surf en tant que symbole de l'existence humaine.

Dans ce roman, le mystère est presque accessoire : les vagues sont démesurées, il faut marcher des journées entières dans une nature hostile et pratiquement vierge pour y accéder, le brouillard et le froid sont omniprésents, et les forces spirituelles et magiques, dont Kendra est à la fois la victime et le vecteur, renvoient à la quête d'absolu dont le surf est également une manifestation. Et l'absolu est bien là, à tous les instants, car Fletcher dit quelque part que photographier un surfeur dans le tunnel d'une vague, c'est saisir une image unique, une configuration de l'univers qui ne s'est jamais produite et ne se reproduira jamais.

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 29/04/2011 par Hoel

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

couverture

La patrouille de l'aube

Suggéré par Surcouf

couverture

Surf City

Suggéré par Surcouf

couverture

L'heure des gentlemen

Suggéré par Surcouf

couverture

Shangrila

Suggéré par Norbert