Vampires

2 votes

  • 8/10 L'esprit fertile du regretté Thierry Jonquet m'a une nouvelle fois régalée, quelle inventivité. Nous sommes loin de la rengaine lassante du vampire insipide souvent décrite. Cette fiction inachevée (trop?) autorise le lecteur à échafauder moult théories.

    12/05/2012 à 18:16 Violette (36 votes, 7.2/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Il y a sûrement quelque chose d'un peu absurde dans le fait d'attribuer une note à ce roman : dans la mesure où il est - nettement - inachevé (on peut estimer qu'il manque au moins un tiers, si ce n'est une moitié du texte final), on peut difficilement juger de la pertinence du propos, de la qualité du suspense, du mystère, du traitement du sujet... Au vu des à peine 200 pages, n'ayant pas subi de relecture ni de travail de correction approfondi, laissées par Thierry Jonquet à son éditeur juste avant son décès, j'aurais vraiment aimé connaître le fin mot de l'histoire. Car, indéniablement, et même s'il y a quelques scories inhabituelles au fil du texte, ce roman extrêmement singulier porte la marque de son auteur, et révèle qu'une fois de plus, il allait nous proposer quelque chose de nouveau, de différent, d'audacieux. Sans doute réservé avant tout aux fans de Jonquet, "Vampires" est habité de personnages incroyables, traversé de beaux moments autant que de scènes d'une violence qui serait insoutenable si elle n'était éclairée d'un humour aussi noir que salvateur. Ce texte inachevé et, sans doute, fatalement inabouti, ce texte est un document, surtout pour ceux qui considèrent l'œuvre de Thierry comme l'une des plus importantes du polar français. Une sorte de cadeau aussi, même s'il est un peu frustrant.

    08/01/2011 à 18:40 Dodger (444 votes, 7.7/10 de moyenne) 1