La Nuit du 28 février

Entre le désir de l'été et le froid de l'hiver (Mellan sommarens längtan och vinterns köld)

Un vendredi soir de novembre, un obscur journaliste américain tombe par la fenêtre du quinzième étage du foyer d'étudiants de Stockholm dans lequel il avait temporairement loué une chambre. Il s'agit à l'évidence d'un suicide, d'autant que le défunt a eu le bon goût de laisser derrière lui un mot d'adieu. Celui-ci est un peu étrange, remarquablement bien écrit étant donné les circonstances, et même presque poétique : J'ai passé ma vie entre la nostalgie de l'été et le froid de l'hiver. Le dossier devrait en toute logique se clore sur ce constat si le commissaire Lars Martin Johansson, de la Brigade criminelle, qualifié par certains de "seul flic suédois honnête", ne se retrouvait mêlé à l'enquête d'une façon aussi inexplicable qu'inattendue. Et ce qui débute sous les apparences d'une affaire des plus banales va finir, en empruntant des voies fort singulières, par devenir une enquête sur un crime appelé à faire date. En Suède et dans le monde entier...

Roman noir

1er livre de la série Trilogie l’état providence

On en parle sur le forum : Leif GW Persson

Soumis le 31/08/2009 par Nico

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.