Impact

23 votes

  • 8/10 J'ai apprécié que Norek s'engage pour l'avenir de la planète en écrivant ce roman, assez différent de ces précédents.
    Il alterne l'histoire proprement dite et des chapitres présentant différentes constatations sur la dégradation de l'environnement avec des informations précises et sourcées.

    17/09/2022 à 10:18 clochette (107 votes, 7.6/10 de moyenne) 6

  • 4/10 Par expérience, les livres sans 4ème de couverture ou avec juste quelques mots sont moyens. Ma théorie s’est vérifiée. Bof… un thriller écologique auquel je n’ai pas accroché. Je me suis endormi et j’ai du lutter pour le finir.

    02/08/2022 à 14:02 jasonkite (222 votes, 6.9/10 de moyenne)

  • 10/10 Plus qu’un roman, c’est un plaidoyer pour un combat d’aujourd’hui. Le titre est terriblement bien choisi : impact sur le lecteur par la forces du discours, on ne peut sortir indemne de cette lecture, Impact subit par notre maison mère dont nous ne sommes que les locataires, Impact sur l’entre deux mondes dans lequel nous sommes, celui d’avant et celui d’après que nous laisserons. Et c’est vrai, elle s’en fout la nature, la Terre, puisque le Sapiens court son extinction, elle sera toujours là, elle, et la grande histoire de l’évolution continuera sans nous… On rêve d’un Solal ! Bravo Monsieur Norek !

    30/04/2022 à 18:59 Coco Lamartre (105 votes, 8.1/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Thriller écologique, excellent !

    14/12/2021 à 15:56 media kris (15 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Trois.
    Deux.
    Un.
    Impact.
    DANS TA GUEULE.

    Voici une autre manière de résumer le nouveau polar d’Olivier Norek.
    D’ailleurs, je dis polar, mais le terme, aussi générique soit-il, convient-il réellement pour ce roman ?

    Certes, tout commence par du suspense en bonne et due forme. Un enlèvement, une demande de rançon, des flics et une psy qui enquêtent…
    Certes, on retrouve (avec plaisir) l’efficacité effarante du style de Norek, son sens du rythme, sa manière de camper vite et bien des personnages solides sans perdre de temps en circonvolutions interminables.
    Certes, on le découvre très à l’aise dans un registre où ce sont plutôt les auteurs américains qui s’illustrent, à savoir le roman de procès ; le dernier quart du livre réserve en effet une scène de prétoire de haute volée, brillante, lyrique et survoltée.
    Certes, j’ai été happé par ce livre et, comme presque tous les autres romans de l’ancien policier, je n’ai presque rien pu faire d’autre que le lire à toute vitesse et le terminer toutes affaires cessantes.

    Mais Impact est tout de même bien plus que cela. Disons plutôt qu’Olivier Norek, avec une grande intelligence et une maîtrise remarquable de son outil de travail, utilise les moyens du suspense pour développer un roman décidé à capturer l’air du temps. Un roman intelligent, furieux, et très engagé. Un livre en colère, un livre de colère, un roman intraitable sur l’état catastrophique du monde, bardé de chiffres, de données précises, d’informations détaillées, d’éléments de preuve susceptibles de donner de violentes poussées d’urticaires aux climatosceptiques et autres exploiteurs de tous bords.

    C’est un réquisitoire impitoyable contre le plus vaste crime contre l’humanité qui soit, puisqu’il affecte toutes et tous et menace notre survie, à plus ou moins court terme – voire carrément très court terme, si l’on croit les analyses alarmistes que développe Olivier Norek. Et qui nous questionne, nous tous, sur ce que faisons, pouvons faire (ou pas) pour essayer de changer les choses.
    Simple et clair dans son propos, porté par son efficacité narrative et son énergie de polar, il met à la portée de tous les lecteurs un grand nombre d’éléments de réflexion complexes sur l'un des sujets les plus importants auxquels nous devrions tous réfléchir : la survie de notre planète - et la nôtre, de fait.

    04/06/2021 à 09:46 Dodger (470 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Un roman grave qui m'a profondément secouée, mise mal à l'aise mais qu'il est difficile de noter car il est assez inégal dans sa structure et son récit.
    Sur l'aspect écologie, il est épatant. Ses courts chapitres intitulés "Nouvelles du monde" sont glaçants et font leur petit effet et l'idée de cet éco-terroriste est aussi géniale.
    Quant à la plaidoirie finale de l'avocat, elle est, pour moi, époustouflante, un moment d'anthologie !
    Mais, et c'est le point noir gênant que d'autres ont soulevé avant moi, les protagonistes sont un peu abandonnés. Le duo Diane/Nathan qui semblait prometteur est lâché en cours de route par l'auteur. Et Olivier ne profite pas non plus du potentiel énorme que représentait son personnage principal, Virgil.
    Et puis l'intrigue manque de consistance, j'ai le sentiment qu'elle a été sous-exploitée.
    Un livre trop court, qui va trop vite et qui aurait mérité bien plus de pages pour un impact plus percutant.

    15/04/2021 à 10:55 Ironheart (704 votes, 7.5/10 de moyenne) 6

  • 7/10 En bref, un roman engagé et percutant.
    Ici, Olivier Norek monte encore d'un cran et dénonce la non-action flagrante de l'Etat dans la lutte écologique qui nous entoure quotidiennement aujourd'hui. Effectivement, il garde une partie "enquête" mais qui n'est là que pour servir la cause et le discours, tout comme les personnages.
    Malgré tout, son talent pour créer des personnalités attachantes est intact et le duo Nathan/Diane a parfaitement fonctionné avec moi. Ils n'ont rien d'originaux, rien de remarquable ou d'héroïque, mais ils amènent une dimension humaine pour contrer le manichéisme qui aurait pu vite s'installer. Ils doutent de leur légitimé, de celle de Virgil, le "coupable", de ce qui est juste ou bien ; ce qui permet également au lecteur de se poser ses questions et d'avancer dans sa propre vision des choses.
    Le travail de recherche de l'auteur est considérable pour cet ouvrage : des chiffres, des faits, des citations, j'ai appris tellement de choses et levé tellement de fois les yeux au ciel devant tant d'inconscience écologique, tellement de profit personnel et d'absurdités... Les parties où Olivier Norek s'éloigne de Paris et de l'enquête sur Greenwar pour nous amener dans différentes parties du monde, toutes touchées par le réchauffement climatique, le dérèglement météorologique, la pollution, sont édifiantes et remettent également les choses en place lorsqu'on pourrait oser se plaindre en tant qu'Européens.
    [...]

    04/04/2021 à 12:36 Riz-Deux-ZzZ (379 votes, 6.9/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Une bonne histoire avec une assez bonne intrigue. Malheureusement le réquisitoire dressé par l'auteur sur les dangers qui guettent la planète et les espèces qui y vivent ou les catastrophes que nous subissons déjà est assez déprimant et ne nous rend pas très optimiste.

    05/03/2021 à 18:12 Grolandrouge (1184 votes, 6.6/10 de moyenne) 4

  • 6/10 Très documenté, trop, je me sens , telle l'oie gavée , en overdose des stats écolo et autres prises de conscience plus ou moins révélées dans ce dernier écrit d'Olivier Norek.
    Pas déplaisant à lire pour autant concernant le côté critique et fort circonstancié (la présence des références en fin d'ouvrage m'interroge : y a t il vraiment des gens qui doutent que l'humanité court à sa perte ?) en revanche l'histoire est loin d'être dingue ou spécialement attractive. Virgil Solal est platissime, peu charismatique , insuffisamment empathique et archi pas convaincant pour un leader d'opinion. Désabusé, ça oui.

    Un livre sous forme de petit docu bien troussé, mais le procès final m'a presque endormie ...

    16/01/2021 à 21:36 clemence (336 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 10/10 Apres avoir longtemps bataillé avec moi même , je vous rassure j'ai fini par gagner , j'ai décidé de mettre un 10 à ce nouveau roman d'Olivier Norek "Impact ".
    Y'as des romans comme çà qui viennent vous titiller l'esprit .Il en fait parti indéniablement.
    On pourra y trouver tout les défauts du monde , à moi il m'as apporté émotion et réflexion .Que peut on demander de plus à un bouquin ?
    N'est ce pas là le plus important ?
    Il faut savoir oser écrire ce genre bouquin , l'auteur l'a fait et il ne m'as pas déçu .
    Comme tout être à peu près normal , je regarde , Je lis , j'écoute , je pense alors comment voulez vous être indiffèrent à cette fiction qui hélas n'en ai pas vraiment une . La réaction peu être positive ou négative , chacun , et heureusement , est libre de ses opinions , mais une chose est sure , il y en aura une .
    Cà nous dit quoi ce bouquin?
    çà nous dit que l'homme depuis qu'il est apparu sur terre a toujours été un conquérant , pour vivre , pour exister mais çà nous dit aussi que pour ce faire l'homme a dépassé ce stade , j'en ai peur , pour devenir un destructeur ces dernières années .Détruire son nid ,quel euphémisme , aucun animal ne le ferait .
    Tout çà au nom de l'évolution et hélas du profit . Ah le profit , on pourrait l'ajouter au sept péchés capitaux , non ?
    Je n'appartient à aucun mouvements écologistes , à aucune fondations humanitaires , à aucun groupes de réflexions ou encore à des groupuscules subversifs. non .
    je ne suis pas meilleur ou pire qu'un autre , je fais gaffe mais malgré tout je participe à cet échec et je n'en ai pas la solution .Qui l'a d'ailleurs ?
    Alors oui ,j'ai aimé ce bouquin et oui je le revendique mais sans aucune animosité , sans aucun orgueil .
    Un chef d'œuvre littéraire , surement pas , une putain d'émotion , çà c'est sur .
    Merci Monsieur NOREK.

    12/01/2021 à 12:04 patoche77 (175 votes, 7.7/10 de moyenne) 8

  • 7/10 Un roman surprenant qui évidemment dénote dans la bibliographie d'Olivier Norek. Il est engagé et pousse à la réflexion et sur ce point c'est une vraie réussite. Après je reste sur ma faim sur l'histoire, son déroulement...

    07/01/2021 à 17:05 newsovski (202 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Un auteur éveillé, fier de son nom : Norek

    Un homme engagé frissonnant de notre échec

    D’un roman, d’un seul il en créa des cauchemars

    Jetant, de sa tribune un pavé dans la mare.

    03/01/2021 à 12:28 PoisonIvy (338 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 5/10 Difficile de ne pas être désarçonné devant "Impact" quand on a lu l'intégralité ou presque de l'oeuvre de Norek. de nouveau, l'ancien policier opère un virage à 180°C dans son style en proposant un thriller très orienté ou le bouquin n'est qu'un prétexte pour cracher sur les agissements, l'inaction et les magouilles des puissants et dirigeants du Monde conduisant à la destruction de notre belle planète Terre... OK, on apprend plein de choses, OK on est briefé sur les sales années qui s'annoncent en étant mis le nez dans notre propre m... mais est-ce que c'est ce qu'on attend d'un bon polar écrit par l'un des meilleur auteur français dans le domaine? A mes yeux, pas trop. le message n'est pas subtil et le flot d'infos (plus ou moins verifiables) prend le pas sur le reste, une histoire d'ailleurs très décevante et à la morale plus que douteuse. Autant écrire un essai que de nous embarquer dans un tel brulot sans aucune subtilité (contrairement à "Entre deux-mondes" ou ça balançait grave mais avec un récit passionnant). La démarche de Norek de mettre en avant sa notoriété naissante est honorable mais j'espère personnellement qu'"Impact" n'est qu'une parenthèse... Si j'ai envie de me pendre personnellement, j'allume BFM, je n'ouvre pas un bouquin d'un mes auteurs préférés. ;o)

    28/12/2020 à 21:44 panou71 (45 votes, 7.4/10 de moyenne) 5

  • 6/10 Après le très bon Surface, Olivier Norek change de registre et nous offre un thriller centré sur un activiste, défenseur d'une révolution verte. Le thème très actuel parlera à beaucoup de lecteurs. La première partie, très classique, se révèle d'une efficacité redoutable, mais les personnages mis en place disparaissent de la scène dans la deuxième partie du livre. L'auteur nous propose alors un roman de prétoire avec la plaidoirie de la défense censée être le point culminant du livre... mais cela ne fonctionne pas. De plus, les 20 dernières pages sont consacrées aux références qui émaillent le livre. Et elles sont tellement nombreuses que cela donne l'impression que le roman n'est finalement qu'un prétexte pour évoquer études scientifiques et drames humains.
    Au final, Olivier Norek n'a pas trouvé le bon équilibre entre sa volonté d'écrire une bonne histoire et de faire de la pédagogie autour d'un sujet brûlant.

    24/12/2020 à 14:13 zonedead (417 votes, 7.4/10 de moyenne) 7

  • 10/10 L’évidence est niée, dissimulée par la trop puissante finance et le pouvoir.
    Le cru 2020 de notre Olivier Norek est grand, documenté (les notes en fin d’ouvrage apportent les précisions et les crédits nécessaires) et humaniste. Encore un peu optimiste … ou pas, au lecteur de faire son opinion.
    La sixième extinction est en cours, pour preuve pour ponctuer le récit, les calamités qui s’abattent sur les plus pauvres, présentées comme pourraient l’être des faits divers sur nos chaînes d’informations en continu. Quand bien même le désastre touche des millions d’humains, leur vole des millions d’années de vie, il disparaitra face à l’enlèvement d’un PDG qui de fait quitte l’anonymat pour la mise en lumière face aux voyeurs de toutes tendances.
    La fille de Virgil a été victime de la pollution aux les particules fines, alors pour dépasser le deuil impossible, il décide que tous les moyens sont légitimes pour alerter. La demande de rançon dont il est l’auteur est doublement originale sur le fond et sur la forme, plutôt un suicide qu’un acte de terrorisme semble-t-il !
    Virgil n’est pas survivaliste comme le héros de Survivre de Vincent Hauuy, mais plutôt lanceur d’alerte pour fédérer l’opinion mondiale contre la catastrophe annoncée, tout autant que le duo Camhug avec Et le mal viendra, sa production 2019.
    Que fait la police ? elle constitue un duo de négociateurs pour l’occasion, les meilleurs semble-t-il, mais pour quels résultats ?
    Et que fait la justice ?
    Un roman sociétal, un réquisitoire « au sens propre » contre nos institutions complices car on ne peut écouter le plaidoyer de Fabien Attal, l’avocat de Virgil, sans adhérer à sa thèse. Une justice aux règles opposables à tous et c’est heureux, au demeurant rendue par des juges qui n’en sont pas moins hommes et là aussi c’est heureux d’échapper à un algorithme qui s’y substituerait. Va-t-elle considérer Virgil comme un terroriste car il a tué, car « est considéré comme terroriste tout acte se rattachant à une entreprise individuelle ou collective ayant pour but de troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur. » ?
    Un roman contemporain qui utilise les réseaux sociaux.
    En fin de roman une touche d’espoir … mais à supposer que l’on ait fait collectivement le nécessaire aujourd’hui pour préserver ceux qui seront là en 2040. Pas sûre et ma conscience écolo souffre tous les jours à l’unisson de celle de l’auteur. Oui j’ai vibré tout à long de ces 350 pages. Trop court ce roman ? Certes on aime lire le Norek de l’année mais la démonstration est à ce point brillante que les chemins de notre réflexion sont pour le moins ouverts, au mieux confortés par l’absolue nécessité de « faire » chacun à son niveau, mais aussi globalement les gestes, non pas de survie car ils ne suffiraient pas mais bien prendre les décisions d’un vrai changement de mode de vie.
    Ecolo, visionnaire ou juste réaliste s’il en est encore temps ! J’ai adoré et je flippe encore plus en fermant ce thriller dont la conclusion n’est pas écrite.
    Un roman qui restera un coup de cœur 2020 même si sa lecture tardive a empêché qu’il figure dans ma sélection Top 10 de l’année. Espérons qu’il ne soit pas victime de sa date de publication et de la Covid réunies.

    08/12/2020 à 10:43 Dany33 (535 votes, 8/10 de moyenne) 4

  • 10/10 Je suis en train d'écouter la version audio du polar d'Olivier Norek. J'adore ! Très sensibilisé à la gravité des conséquences à venir du réchauffement climatique et de la sur-exploitation de notre planète par une humanité malheureusement prisonnière de son système socio-économique, ce livre entre en résonnance avec ma vision pragmatique de l'avenir. Pour ceux qui pensent que l'auteur n'est pas réaliste, écoutez-donc les conférences de l'ingénieur Jean-Marc Jancovici ...

    01/12/2020 à 17:05 Jean-Pierre (1 vote, 10/10 de moyenne) 6

  • 7/10 J'ai dévoré le livre en deux jours. Ça va vite, pas de gras, on va à l'essentiel. J'ai un coup de cœur pour le duo d'avocats qui sort vraiment du lot. Belle ellipse à la fin.
    Évidemment, pour celles et ceux qui connaissent les romans des CamHug, impossible de ne pas penser à WE3 ou Isla Nova. Si vous avez aimé Impact, foncez lire les CamHug !

    28/11/2020 à 20:04 Fredo (1100 votes, 7.9/10 de moyenne) 10

  • 5/10 Ce livre est le premier couac dans la bibliographie d’Olivier Norek, une histoire qui au final ne prends jamais des personnages pas attachants pour un sou.
    Avec si peu de bons ingrédients le récit ne pouvait aller que dans un mur

    15/11/2020 à 18:00 tduvi (405 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Autant Entre deux Mondes traitait d'un sujet dramatique mais incluait des personnages fouillés et une intrigue riche, autant Impact traite d'un sujet tout aussi dramatique mais au détriment, j'ai trouvé, des personnages et de l'intrigue. J'ai beaucoup apprécié le manifeste, mais la lectrice de polar que je suis est restée sur sa faim...

    12/11/2020 à 19:22 woukou (84 votes, 7.2/10 de moyenne) 5

  • 7/10 on sort des polars habituels de Norek avec ce nouveau roman. Le thème principale est bien sûr l'écologie. Même si on y retrouve l'univers du 36, cher à Norek, on a plus affaire à un plaidoyer sur l'urgence climatique qu'à un véritable polar.

    06/11/2020 à 17:40 guimouts (354 votes, 7.9/10 de moyenne) 5