Retour de service

(Agent Running in the Field)

1 vote

  • 4/10 Pénible. Incompréhensible. Chiant. Et pourtant, l'histoire commençait plutôt bien avec ce côté un peu excentrique, décalée, très british avec ce jouer de badminton maître espion. Ce Retour de Service étant pour moi l'occasion de découvrir pour la première fois celui que l'on considère comme le maître du roman d'espionnage, j'y allais sans méfiance. Avec un certain appétit même. John Le Carré prend son temps, nous décrit de l'intérieur les états d'âme de son héros, ainsi que les luttes picrocholines au sein des différentes branches des services secrets britanniques et étrangers. Le récit avance sans éclat, ponctué de quelques scènes amusante, comme une confession d'un père (Nat) à sa fille sur un remonte-pente aux sports d'hiver, ou les conversations après badminton entre Nat et Ed, fervent anti-Trump et anti-Brexit. Mais à la moitié du livre, on commence à se demander quand tout cela va vraiment démarrer.

    29/06/2020 à 18:29 Mephisto (184 votes, 7.2/10 de moyenne) 1