Les Cicatrices de la nuit

2 votes

  • 5/10 Beaucoup d'ennui à la lecture de ce "Prix du Quai des Orfèvres". Des personnages peu consistants, une intrigue classique, prévisible, des dialogues plats, une écriture quelconque... Mais en revanche un titre parfaitement calibré pour le prix, avec pas moins de 38 notes de bas de page pour expliquer "l'argot policier" et autres acronymes propres à ce milieu, démontrant au jury que l'auteur sait de quoi il parle (normal, il est du métier).
    Déçu par mon achat, appâté par une belle couv' (savent y faire les éditions Fayard, il faut le reconnaître). J'ai toujours du mal à comprendre que les lauréats du prix tirent souvent à plus de 100 000 exemplaires quand tant d'excellents auteurs peinent à vendre quelques milliers de leurs excellents romans...

    18/01/2020 à 11:26 LeJugeW (1129 votes, 7.4/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Plongée au cœur des nuits parisiennes et dans un de ses dramatiques excès lié à la prostitution. L'auteur connait manifestement très bien les ficelles du métier et a les qualités d'écrivain requises pour les restituer en un livre policier classique au suspens bien mené. Les codes du genre, investigations , fausses pistes , interrogatoires, autopsie, rapports aux chefs , organisation interne, répartition des rôles, données juridiques, jargon des services sont la. Ouvrage logiquement récompensé par le prix du quai des orfèvres.

    14/01/2020 à 10:44 Surcouf (218 votes, 7.1/10 de moyenne) 3