Stratèges de l'ombre

1 vote

  • 8/10 Billy Krauss est un journaliste américain installé à Paris, chargé d'écrire une chronique hebdomadaire sur la vie parisienne à destination de ces concitoyens de Chicago.
    Mais ce poste est en fait une couverture. Billy Krauss est un ennemi du capitalisme et a rejoint le camp soviétique qui va le charger d'une mission : récupérer, auprès de son meilleur ami ingénieur, des documents concernant le projet américain Pegasus, qui permettrait à l'horizon 1980 de faire voler des avions à 200 km d'altitude à la vitesse de 27 350 km/h... un projet dont on devine aisément la pertinence dans le cadre de la Guerre froide...

    Plus connus sous le pseudonyme de Paul Kenny et leur série Coplan, les auteurs belges Jean Libert et Gaston Vandenpanhuyse ont écrit quelques titres sous d'autres pseudonymes, comme celui de Jack Murray.
    Dans Stratèges de l'ombre, l'intérêt principal réside pour le lecteur de 2019 de se plonger (ou replonger pour les plus anciens) dans cette littérature d'espionnage inspirée de cette omniprésente Guerre froide. Il est parfois difficile aujourd'hui de s'imaginer la paranoïa dans laquelle vivaient des centaines de millions d'êtres humains de part et d'autre du rideau de fer et de tous les stratagèmes mis en place par les deux camps pour damer le pion à celui d'en face, notamment dans le domaine de l'armement.
    Stratèges de l'ombre est sur ce plan très réussi, aidé en plus par un vrai savoir-faire de la part des auteurs (qui s'appuie, il est vrai, sur une production industrielle à raison d'un polar publié tous les deux mois à l'époque !), avec un personnage central intéressant, une bonne intrigue, un bon rythme, bref, on a envie d'en savoir plus tout en se délectant de vivre à distance (et donc sans subir la peur d'une guerre nucléaire) cette incroyable période de l'histoire.
    Premier titre du duo belge que je lisais, et première bonne pioche !

    18/07/2019 à 00:06 LeJugeW (951 votes, 7.5/10 de moyenne) 3