La Vie secrète des écrivains

4 votes

  • 8/10 Un excellent cru de Guillaume Musso, qui m'a totalement embarqué dès le départ, pour m'emporter avec appétit et frénésie jusqu'au dernières pages du livre...
    Hélas, vu la qualité de l'intrigue, je m'attendais à un final plus surprenant et déstabilisant, et ce ne fut pas le cas
    Pour autant, merci pour ces excellents moments de lecture !

    26/05/2019 à 10:19 Rod (69 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 6/10 L’un des livres dont j’ai attendu la sortie avec impatience ! En effet, je fais partie des fans de Musso qui attendent chaque année la softie de son nouveau roman avec impatience, et une fois on l’a entre les mains, on a envie de tout suspendre et le lire tranquillement. J’avoue que juste après avoir lu sa dernière page je ne savais pas quoi en penser. J’en sors avec un avis mitigé.

    C’est l’histoire d’un célèbre écrivain ; Nathan Fawless. Après avoir publié trois romans qui ont marqué la littérature et notamment son roman Loreleï Strange qui était devenu une sorte de classique de la littérature grand public, Fawless a décidé de se retirer de la scène littéraire, tout d’un coup, sans donner la moindre explication. Et depuis il vit retiré sur l’île Beaumont.
    Vingt ans après, Nathan n’a toujours pas écrit la moindre ligne le moindre mot et refuse obstinément toute sollicitation médiatique. L’auteur continue de susciter chez les lecteurs une véritable curiosité. Qu’est-ce qui a pu se passer dans la vie de Nathan Fawless pour qu’il prenne une telle décision ? Qu’est-ce qui avait bien pu le faire basculer ?
    Raphaël Bataille, l’un de ses plus grands fans décide de s’approcher de l’écrivain en se rendant sur l’île Beaumont. Peut-être ainsi réussira-t-il à assouvir sa curiosité. Mais les choses se compliquent sur cette île lorsqu’un cadavre d’une jeune femme est retrouvé cloué à un arbre. Étrangement, Natahan Fawless est impliqué…

    Fidèle à sa plume fluide et qui ne nous laisse pas le temps de souffler, Guillaume Musso nous offre une histoire où le suspense reste au summum jusqu’à la dernière page. Mais, pour moi, ce n’était pas vraiment suffisant. Je m’attendais à beaucoup mieux.
    Je me demande pourquoi Guillaume Musso a changé de style. Avant il brouillait la limite entre la fiction et la réalité avec une bonne dose de suspense pour enfin donner une explication, une logique à tout ce qui se produit dans son livre. Il avait un genre unique où il en était le maître. Pourquoi ce revirement vers le genre Thriller, peut-être voulait-il d’autres défis littéraires ? Quoiqu’il en soit, je préfère ses livres « d’avant ».

    Pour ma part, j’ai trouvé que « La vie secrète des écrivains » est loin d’être un grand thriller mais une belle histoire pleine de rebondissements, n’est-ce pas ce que tout lecteur cherche dans ses romans ?
    Une histoire dont l’intrigue est bien menée, les faits sont posés dès les premiers chapitres ne laissant aucun temps mort aux lecteurs, des personnages très attachants qu’on regrette de quitter une fois le livre fermé.

    Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’est-ce que vous en pensez ?

    26/05/2019 à 02:36 Med.SoB (55 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 5/10 Il y a beaucoup de références dans ce livre, tant, à vrai dire, que je n'ai pas été surprise de découvrir que les mentions en fin d'ouvrage font l'objet d'une double page en caractère 8. C'est un peu trop, j'ai souvent été interrompue dans ma lecture en me disant, tiens, il y a du PIg Island, tiens c'est Harry Quebert, là, on dirait du Bauwen, voilà maintenant qu'on approche Minier ou Tackian. L'histoire n'est pas terrible, c'est léger quand ça pourrait être grave et schizophrène lorsqu'on attendait un peu de simplicité.
    Toutefois j'ai passé un (court) moment de lecture façon lecture sur la plage (ou ferroviaire, comme guimouts). Lecture détente en pensant à autre chose.
    J'avais été agréablement surprise par ma précédente lecture de l'auteur, mais là, je pense qu'il revient juste à son niveau habituel.

    26/04/2019 à 14:15 clemence (259 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 7/10 Un petit polar qui se lit très rapidement. J'ai été très surpris en l'ouvrant de voir comme le polar était court. A peine plus de 300 pages écrit en gros avec un texte qui n’occupe pas toute la page! Bref ça fait cher au kilo! Passer cette petite déception on retrouve une histoire qui s’enchaîne vite et bien. J'ai ressenti un petit Harry Quebert style... Le bouquin parfait pour Lyon-Paris en TGV, juste le temps de la lecture. Pas son meilleur mais efficace.

    23/04/2019 à 17:36 guimouts (255 votes, 8/10 de moyenne) 4