La Saison du Suicide

1 vote

  • 8/10 En 55 pages, Lora Allansdóttir construit un récit à la fois viscéral et envoutant. Le suicide est un sujet délicat a traiter et l'auteure l'aborde avec justesse et simplicité. Sans jamais sombrer dans la surenchère ou le cliché.
    Le côté envoutant prend la forme d'un mystérieux immeuble (on pense à celui de Rec).
    Troublante lecture et une romancière dont je vais suivre le travail avec attention.

    15/12/2018 à 14:39 Fredo (948 votes, 7.9/10 de moyenne) 6