Utu

19 votes

  • 8/10 Lu il y a quelque temps. C'est noir, très noir, violent, très violent. Une écriture fluide, une intrigue béton, des personnages très intéressants, bref, une belle réussite et un très bon moment de lecture...

    23/02/2024 à 15:49 Franck 28 (584 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 7/10 Une bonne suite au livre précédent "Haka" avec beaucoup de points communs. comme pour le premier tome, on retrouve un inspecteur aux méthodes peu orthodoxes avec des motivations personnelles qui viennent fortement influencer son enquête. Un rythme assez tranquille dans la première moitié du livre mais qui s'anime beaucoup dans le dernier tiers, avec une fin aussi explosive que dans l'aventure précédente. L'intrigue plus aboutie dans Utu que dans Haka fait la différence entre ces 2 histoires. L'auteur prend soin de ne révéler que le strict minimum concernant les évènements du premier tome.

    10/11/2020 à 06:42 Grolandrouge (1467 votes, 6.6/10 de moyenne) 3

  • 8/10 J'ai lu cet ouvrage, pourquoi ne l'ai-je pas argumenté? Mes souvenirs se limitent sur la certitude que mon ressenti restait moins fort que pour Haka, moins acéré, moins troublant, plus classique. Le diptyque a sa légitimité mais ce second acte n'a eu ni la force, ni l'impact lacérant du premier. Entre 7 et 8 mais bon les notes... Je ne suis pas enseignant!

    08/10/2017 à 23:31 chouchou (595 votes, 7.6/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Moins lyrique que Haka mais tout aussi sanguinaire, le style Ferey se veut noir, pessimiste et déconseillé aux âmes sensibles et dépressives. Un tableau mortifère de ce que peut enfanter l’âme humaine, sur fond de mythologie ethnique et de tatouages tribaux. Une œuvre unique et dérangeante, à lire absolument.

    23/12/2013 à 21:01 PoisonIvy (346 votes, 7.7/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Le voyage en terres maories continue avec délice, noirceur et dureté. Paul Osborne, grand flic alcoolo plein de tendresse, donne à ce polar une dimension humaine, version herbe qui ne repousse plus sur les terres brulées.

    27/03/2013 à 14:55 clemence (339 votes, 7.7/10 de moyenne) 2

  • 8/10 une excellente suite de "Haka" où l'on suit Osborne jusqu'au bout de l'enfer, drogue, sexe.... c'est noir, c'est dur, c'est violent. Certaines scènes insoutenables.

    29/03/2011 à 12:47 sylio (186 votes, 7.6/10 de moyenne) 1

  • 8/10 encore un coup réussi pour Caryl Ferey qui nous entraine à nouveau dans le coté obscur et noir d'une Nouvelle Zélande que l'on ne connaissait pas sous ce jour. Bref rien à rajouter par rapport à "Haka" car il s'agit de la même veine de roman noir excellent!

    14/08/2010 à 14:09 rossonere (309 votes, 7.2/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Un bon polar mais quand je posais le livre je n'avais pas forcément envie d'y retourner tout de suite. Il y a quelques facilités dans l'intrigue qui m'ont dérangé. Mais on apprend beaucoup de choses sur les maoris. Et puis Utu, tout comme Haka, souffre de la comparaison avec Zulu...

    18/07/2010 à 12:58 Memess (262 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 7/10 La suite de haka toujours aussi bon ...

    09/05/2010 à 17:39 JEDIVE (123 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 8/10 La suite de Haka est bien plus structurée et moins gore sur la fin. Osborne est aussi attanchant que Jack, voire plus avec sa quête d'Hana. L'histoire est bien construite et le style très bon. A suivre avec Zulu

    02/09/2009 à 11:29 Luzlïa (197 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Caryle Ferey nous replonge dans une Nouvelle-Zélande loin des clichés avec “Utu”, suite de “Haka”, qui peut se lire indépendamment. Ecrivain engagé, il met le doigt de nouveau sur les questions sociales et culturelles en montrant les difficultés d’une société multi-ethnique et les plaies de l’ancien colonialisme. L’histoire touche les problèmes des réparations et de la vengeance, Utu, des Maoris face à la duplicité criminelle des faiseurs d’argent. A l’accoutumée, Ferey montre une véritable maîtrise du sujet; en général, il travaille en profondeur sa documentation tout en la confrontant à des recherches sur le terrain. Son dernier thriller, Zulu, brillait par qualité de la pénétration en Afrique du Sud.
    Le récit s’articule autour d’Osborne, un flic déjanté qui pourrit près des plages de Bondi à Sydney. Le chef de la police criminelle lui demandera de revenir pour faire profiter de sa connaissance du milieu maori à ses services, qui sortent d’un carnage encore non résolu (voir Haka). Le retour s’inscrit dans une descente aux enfers où manipulations diverses, quête personnelle et obstacles périlleux rythment un roman noir et désespéré. Le cynisme d’Osborne et la cruauté de ses adversaires transforment le roman en un champ de ruine explosif.
    L’auteur fait preuve d’une imagination fertile autant au niveau de l’intrigue que dans les interactions entre les personnages. Parfois, le lecteur peut avoir l’impression qu’il va un peu trop loin au risque de perdre une certaine crédibilité que ce soit au niveau des scènes violentes ou encore dans les combats dont l’inspecteur parvient à réchapper en super héros. Les pistes qui s’entremêlent dans un nœud opaque peuvent embrouiller le fil de la lecture.Un roman noir et tonnant, qui ne peut laisser indifférent.
    J’ai préféré Haka et surtout Zulu .

    29/05/2009 à 05:05 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Ce deuxième opus néo-zélandais est tout aussi noir que Haka, le premier du genre !
    Osborne est autant borderline que ne l'était Fitzgerald. Finalement j'ai plus aimé Utu que j'ai trouvé plus sombre, mais moins gore que Haka, surtout à la fin. Je n'en suis qu'au second roman de Caryl Férey et je me dis qu'il ne faut pas s'attendre à des happy ends dans ses romans !!!
    P.S. : Je ne sais pas où Osborne s'approvisionne pour recharger sa mallette magique, mais c'est stupéfiant ;-)

    30/03/2009 à 22:31 Kermit (398 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 7/10 J'ai aimé ce livre que l'on peut plutot qualifier de roman noir et désespéré ...

    17/10/2008 à 22:53 virgie (56 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 5/10 Pas très convaincu par ce roman noir plus que thriller, du fait d'une intrigue qui m' a paru assez confuse et des personnages un peu caricaturaux. Dommage car "Haka" m'avait laissé une très bonne impression.

    28/08/2008 à 21:47 weisses fleish (57 votes, 7.2/10 de moyenne)

  • 8/10 J'aime décidément beaucoup le style de Caryl Férey, très fluide qui se lit avec beaucoup de plaisir. L'histoire de Utu met en scène un autre flic, écorché vif, auto-destructeur. Un roman noir qui comme le souligne Sybil est très pessimiste.

    23/07/2008 à 11:07 montse (237 votes, 7.7/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Après Fitzgerald, on suit ici un autre écorché de la vie, Osborne, pour une histoire encore très noire et laissant peu la place à l'optimisme. Mais j'ai tout de même préféré Haka.

    19/05/2008 à 18:46 Sybil (642 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 8/10 Digne suite du somptueux Haka, un thriller noir, âpre et violent, des personnages poignants et déchirés, une intrigue implacable et la style rageur et efficace de Ferey.

    27/04/2008 à 19:05 Norbert (308 votes, 6.9/10 de moyenne) 3

  • 9/10 Sombre ce deuxième volet en Nouvelle Zélande l'est tout autant. Paul Osborne a remplacé Fitzegarld, lui le flic camé, écorché vif...autodestructeur jusqu'aux bouts des ongles... Les personnages sont noirs à de rares exceptions tout comme l'intrigue qui renvoie dos à dos maoris activistes et haute société blanche... Un peu d'Ellroy plane sous le plume de Caryl Ferey... Rarement un écrivain n'aura écrit avec un esprit si proche de ce que j'aime.... Il à creuser le trou, je vous l'ai montré...maintenant à vous d'y plonger !

    31/07/2006 à 19:20 Steve-O (80 votes, 8.3/10 de moyenne)

  • 7/10 Roman très noir , violent - desespéré - avec une intrigue parfaitement ficelée , où tous les "travers" sont là "puissance 10" : sexe , violence, drogue.... Rien ne nous est épargné et surtout pas les détails...! Ambiance malsaine...L'intrigue est excellente , le rythme haletant et la construction du roman de grande qualité. Ce voyage polynésien se rélève passionnant (découverte de certains peuples...)et prenant , tout autant que terrorisant.
    Mais , j'ai un "mais"... . Le "mais" , c'est pour cette impréssion de "surenchère" que j'ai eu. Certaines scènes du bouquin (en particulier X...) m'ont paru "too much" , faisant comme perdre de la crédibilité au livre alors que pourtant j'ai trouvé l'intrigue vraiment ingénieuse.
    C'est probablement le style de Caryl Ferey , du moins pour cette "série" (Utu étant la suite de Haka), mais ce roman ne convient sûrement pas à tout le monde... Ames sensibles s'abstenir !!

    16/06/2006 à 14:37 aureliemw (52 votes, 8.3/10 de moyenne)