Profession du père

1 vote

  • 9/10 Ce livre est rempli d’émotions. Profession du père ne fait que me confirmer le plaisir que j’avais eu à découvrir l’œuvre de Sorj Chalandon. Le lecteur, encore une fois, est soumis à tous les sentiments : du sourire aux larmes, dans cet ordre-là.

    Emile Chouans est un collégien médiocre. Mais il est surtout le fils d’André, créateur des Compagnons de la chanson, conseiller intime de de Gaulle, (c’est lui qui a conseillé à de Gaulle de dévaluer le franc) et dont son ami américain, Ted, parrain d’Emile, est membre de la CIA, garde du corps de JFK américain.

    Mais André est remonté contre de Gaulle qui souhaite « abandonner l’Algérie ». Le père décide alors de passer à l’offensive. Il souhaite tuer le Président français et pour cela, Emile sera son bras armé. Discipline militaire, conseils paternels en matière d’espionnage… tout se met en place pour atteindre l’objectif… Les délires du père vont avoir des conséquences malheureuses pour Emile. Si du haut de ses 13 ans, Emile courbe le dos et obéit à son père, il prend conscience, en grandissant de la folie de son père et du malheur vécu par sa mère.

    Au fil des pages, le burlesque laisse donc place à la pitié et à la tristesse. La prise de conscience de la folie du père ne laisse pas insensible le lecteur. On partage la solitude d’Emile et son malheur. Un livre très émouvant.

    01/08/2021 à 16:20 JohnSteed (287 votes, 7.8/10 de moyenne) 2