Les Fils de la poussière

(Synir duftsins)

3 votes

  • 8/10 Je suis généralement réservé lorsqu'un éditeur décide de publier le premier roman d'un auteur reconnu des dizaines d'années après son écriture. Ce coup-ci, aucune mauvaise surprise. On retrouve intact le style d'Indridason et ses thèmes récurrents: les disparitions , un peu de critique sociale, et des drames qui trouvent leurs origines dans des traumatismes passés.
    Incontournable pour les fans d'Erlendur.

    11/02/2019 à 18:49 gamille67 (1195 votes, 7.2/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Oh bah tiens, voilà une bonne surprise. De la part d'Indridason, en 2018 ? Avec son premier roman qui n'avait jamais été traduit en français ? Ben oui, justement, à cause de ça. Pourquoi ne pas avoir fait paraître ce livre plus tôt ? J'avoue, c'est un peu un mystère pour moi, car ce premier livre de la superstar islandaise tient carrément la route, sans déparer avec le reste des enquêtes d'Erlendur, qui fait donc ici une première apparition convaincante. L'histoire est émouvante, les personnages sont déjà bien campés, le récit est mené avec maîtrise. Loin d'être un fond de tiroir insignifiant, "Les Fils de la poussière" mérite largement le coup d'oeil, que vous soyez fan ou pas d'Indridason.

    27/11/2018 à 22:40 Dodger (444 votes, 7.7/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Voici donc le premier volume de la série d'Erlendur. Le personnage commence à s'établir, déjà tourmenté. On découvre les premiers pas de sa relation avec Sigurdur Oli. L'ensemble est sombre et l'histoire prenante. On y découvre une Islande parfois glauque dans ses réactions.
    J'ai bien aimé toute la narration hormis la toute fin que je n'ai pas trouvé à la hauteur.

    21/11/2018 à 23:07 newsovski (102 votes, 7.7/10 de moyenne) 6