Simone Weber, l'impossible innocente

1 vote

  • 8/10 Une affaire judiciaire hors-norme, que celle de Simone Weber, si puissante médiatiquement qu’elle en est venue à éclipser en France d’autres événements plus importants, comme la Guerre du Golfe. Malgré les années, ce nom évoque aussitôt des images, des mots-clefs, tous deux parfois flous. C’est ici Christian Gonzalez qui revient sur ce cas. L’auteur, ancien journaliste, reprend pas à pas les divers éléments du dossier, les décortiquent, les expriment comme le ferait un entomologiste d’insectes qu’il souhaite exposer. Des témoignages, également, nombreux, remplis d’anecdotes, de détails croustillants, de faits dérangeants. En finalement assez peu de pages, tout est dit : les faits – la disparition suspecte de Bernard Hettier avant la découverte d’un tronc humain dans l’un des bras de la Marne, réveillant le décès trouble du précédent conjoint de Simone Weber, Marcel Fixard. Des doutes qui apparaissent, des preuves qui manquent, des déclarations qui entretiennent l’incertitude, des manœuvres étranges pour masquer la vérité. Et, bien évidemment, au centre de l’énigme, un personnage singulier : Simone Weber. Un physique de brave dame, bien comme il faut, aux allures de Mamie Nova, mais dissimulant une personnalité détonante. Capable de grands élans de passion comme de singulières envolées de grossièretés. Des trésors d’intelligence côtoyant des bourdes impensables, maintenant la défiance à l’égard de sa possible innocence. Christian Gonzalez énonce les minutes du procès, retranscrivant quelques-unes des déclarations de maîtres du barreau, comme Jacques Vergès ou Paul Lombard, allant jusqu’à interviewer la vieille dame en exclusivité dans son appartement cannois. Et à l’arrivée, le mystère demeure. Si la justice s’est prononcée, il n’en demeure pas moins qu’une certaine fascination, voire une fascination certaine, subsiste, proportionnelle à l’arcane de ce fait divers. Christian Gonzalez ne prend que rarement parti, et ce sera à chaque lecteur, d’abord, de s’approprier l’affaire, puis, dans un second temps, de faire la part des choses et de se forger un avis, son intime conviction.

    Malgré sa concision, un ouvrage riche et complet, permettant de mieux appréhender cette histoire, au-delà des poncifs et idées toutes faites véhiculées à son propos.

    04/02/2019 à 16:56 El Marco (1586 votes, 7.5/10 de moyenne) 3