Peur bleue aux Fontinettes

1 vote

  • 8/10 Une maison située à Arques porte une singulière réputation : son ancien propriétaire s’y serait pendu. Dans ce cas, pourquoi semble-t-elle habitée ? Une énigme que Martin et sa bande, les autoproclamés « Zodos », sont bien décidés à éclaircir.

    Cet ouvrage destiné à la jeunesse et signé Claudie Becques est pétillant et rafraîchissant. Un petit régal, du début à la fin. Les gamins sont espiègles comme ce n’est guère permis, attachants et obstinés, et c’est avec un plaisir entier qu’on suit leur périple et les rebondissements de leur investigation. C’est une ambiance sombre, liée aux divers mystères liés à cette maison prétendument hantée, mâtinée des facéties de ces jeunes enquêteurs en herbe, qui vient nimber l’histoire, de la première à la dernière page. Il y sera question, en vrac, d’un voisin inquiétant et fort entreprenant avec la mère d’un môme, de SDF qui disparaissent et réapparaissent comme par enchantement, et d’un trafic siégeant non loin du célèbre ascenseur à bateaux des Fontinettes, là où se résoudra tout le mystère de ce roman.

    Inutile de faire plus long, là où Claudie Becques parvient à séduire avec seulement quatre-vingt-dix pages : c’est vif, réussi et détendant. Une délicieuse réussite littéraire.

    13/02/2019 à 22:56 El Marco (2645 votes, 7.4/10 de moyenne) 3