Au nom des victimes

Sratford demanda :
- Pratiquement, y aura-t-il oui ou non une démarche officielle du gouvernement britannique ?
- En toute franchise, je ne le pense pas, dit le Superintendant Belshaw. Ce sont les Suisses qui devraient en faire une, puisque cet ignoble attentat s'est déroulé sur leur territoire.
— Et le Koweït se fiche éperdument de la Suisse, souligna Stratford d'un ton âcre. Bref, c'est le cas de le dire, cette affaire va se perdre dans les sables, comme tant d'autres.
— Ceci n'est pas exclu.
— Bien, fit Stratford. Voilà ce que je voulais entendre dire par une bouche autorisée. Au revoir, Mr Belshaw.
L'homme de Scotland Yard ne fut appelé à se remémorer cet entretien que trois années plus tard...

Espionnage

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 16/10/2017 par LeJugeW

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.