5 octobre, 23h33

(Code 61)

2 votes

  • 7/10 Une 4e de couv' et une couv' hyper alléchantes et mystérieuses, des mots dithyrambiques de Mr Michael Connelly himself, aïe, Le Cherche Midi n'en ferait-il pas trop ? Hélas, un peu trop si. Car je n'ai trouvé le livre ni "captivant", "perturbant" ou "effrayant" pour reprendre le vocabulaire employé sur les 4e de couv'/couv'.
    En revanche, j'ai apprécié suivre cette enquête originale (un meurtre commis dans un immense manoir de l'Iowa où vivent, gratuitement, des paumés d'un genre particulier...), avec le vampirisme en toile de fond et la fascination que peut exercer un être aux pouvoirs "surnaturels" (notez les guillemets) sur une bande de jeunes à l'esprit égaré. On navigue entre l'Iowa et le Wisconsin dans les pas du shérif Carl Houseman, un personnage vraisemblablement très proche de ce que fut l'ancien flic Donald Harstad (en outre la femme de l'auteur fut institutrice, comme celle de son personnage), un héros dont on se sent proche, grâce à l'utilisation de la première personne du singulier mais aussi et surtout parce que Carl Houseman a toujours de l'humour, sans être lourd, malgré les actes ignobles auxquels il doit faire face. Un personnage particulièrement humain qui s'inscrit dans une enquête qui se veut réaliste, l'auteur utilisant sa propre expérience pour nous faire vivre de l'intérieur et au plus près l'enquête, à commencer par l'usage des codes dont se servent les patrouilles pour faciliter la communication et éviter les oreilles indiscrètes (tout cela est bien détaillé en fin d'ouvrage).
    Au final une lecture très plaisante, aucunement flippante mais plutôt accrocheuse, grâce à une intrigue originale, un héros attachant et un réalisme que l'on doit à l'expérience policière de l'auteur. Premier Harstad pour moi, sûrement pas le dernier.

    23/04/2019 à 13:41 LeJugeW (988 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 7/10 Où l'on retrouve notre shérif Carl Houseman, cette fois-ci sur les traces d'un vampire qui fascine une riche propriétaire du coin et les quelques jeunes gens qu'elle héberge dans son immense maison. Tout part d'un appel passé à la police par une jeune femme paniquée qui s'est réfugiée sur le toit de son immeuble après avoir aperçu un homme aux allures cauchemardesques par sa fenêtre. S'ensuivra des meurtres plus ou moins bien déguisés en suicides et rapidement mis sur le compte d'un buveur de sang qui terrorise son entourage, pris dans un engrenage de jeux pour le moins particuliers... Un procedural construit sur le même modèle que les autres volumes de la série, dans lequel on suit sur quelques jours, presque heure par heure les avancées de l'enquête. Avec en annexe, un topo ainsi qu'une liste sur les codes radio utilisés par la police (ce qui permet de ne pas couper le texte de notes). Une enquête intéressante même si l'ensemble n'est pas d'une grande originalité (le côté fantastique de cette histoire au parfum gothique est un point assez original toutefois). Le rythme et la construction du roman permettent peu me semble-t-il d'approfondir les portraits des personnages (ce qui est dommage car la figure du flic en fin de carrière en la personne de Carl Houseman est plaisante à suivre).

    02/12/2015 à 13:58 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne)