Fausse note

2 votes

  • 7/10 Toujours le petit charme ronronnant (quand on aime les chats, pas étonnant) dans les romans et le héros bucolique de Guy Rechenmann.
    J'aime aussi les romans qui digresse et donne un rythme indolent à l'ensemble et l'idée trompeuse que l'auteur se fiche totalement de l'intrigue pourtant solide et documentée.
    La construction du roman est classique (passé/présent), mais efficace et Guy distille ses effets au fur et à mesure, mine de rien, il faut rester attentif.
    Les personnages secondaires (Lily qui grandit et un nouveau venu, le partenaire Jérémy) renforcent le côté tribu familial de ce groupe attachant. Seul regret, j'aurais aimé en savoir un peu plus sur la femme de Anselme Viloc (un peu en retrait) et leur relation de couple, surtout après avoir été séparé si longtemps, peut-être dans un prochain opus.

    J'ai encore passé un agréable moment, merci Guy.

    14/02/2020 à 06:20 schamak (65 votes, 6.1/10 de moyenne) 2

  • 8/10 Une construction originale pour cette deuxième aventure d’Anselme Viloc. En effet, écrit en 2015 (comme Johana Gustawsson « Block 46 » en 2016, Nicolas Lebel avec « de cauchemar et de feu » en 2017 et Jacques Saussey « 7/13 » en 2018) l’auteur déroule en parallèle à l’intrigue principale, un récit historique dont le lecteur se doute qu’il sera une clef essentielle à la résolution finale.
    Début 1992, Anselme, flic bordelais amoureux du bassin qu’il nous fait visiter, doit enquêter à partir d’un rêve, sans mobile et sans corps … y a-t-il vraiment eu crime ? Il rencontre des difficultés du fait que les notables locaux ne sont pas prêts à dévoiler leurs secrets. Il décide de s’investir d’avantage quand son adjoint se retrouve en danger en se faisant aider par Lily (11ans) surdouée et …future flic à n’en pas douter !
    Touchant car la fin inattendue où le présent est rattrapé par la grande histoire, rend les personnages les plus sombres, plutôt sympathiques.

    18/03/2018 à 13:46 Dany33 (476 votes, 7.9/10 de moyenne) 3