Le Pic du diable

(Devil's peak)

14 votes

  • 8/10 Premier contact avec l'écriture de Deon Meyer et j'ai immédiatement accroché, avec une première scène déchirante qui nous fait comprendre les motivations de Thobela Mpayipheli.
    J'ai trouvé la construction particulièrement habile, les personnages bien campés, l'intrigue très prenante même s'il faut reconnaître que l'hyper violence de la société sud-africaine telle que dépeinte dans le roman est glaçante et nécessite parfois de poser le livre (ou arrêter l'écoute en ce qui me concerne, livre audio oblige) pour souffler un peu. Cette violence sur les enfants et les chiffres cités par l'auteur donnent la nausée. Dire que le pays décrit dans le roman ne donne pas envie de faire le voyage est un euphémisme.
    Je me suis bien fait avoir quant au dénouement, je ne l'ai pas vu venir. J'ai cependant trouvé que la fin traînait un peu en longueur.
    La lecture d'Eric Herson-Macarel est impeccable, tout à fait adaptée au texte.
    Bref, un très bon roman qui me donne clairement envie d'aller plus avant dans l'oeuvre de Deon Meyer, notamment la série dédiée à l'inspecteur Griessel.

    21/12/2017 à 18:36 LeJugeW (928 votes, 7.5/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Le lecteur suit en parallèle les destins de trois personnages: Christine Van Rooyen, prostituée de luxe, qui raconte à un pasteur sa vie et le plan machiavélique qu'elle a monté; Thobela Mpayipheli, ancien tueur à gages, formé par le KGB, et qui va devenir justicier meurtrier; Benny Griessel, flic alcoolique mis à la porte de chez lui par sa femme qui n'accepte plus ses crises de violence. Et ces trois destins vont dans la dernière partie du roman se fondre le long d'une seule ligne de vie. Deon Meyer construit une intrigue parfaite et originale, donnant à voir au passage une Afrique du Sud en proie à de nombreux démons, où les traces de l'Apartheid ne sont pas près de s'estomper. Chaque personnage est empli à la fois de forces et de faiblesses, avançant tout autant par décision personnelle que par fatalité.

    03/12/2015 à 14:15 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 On ne se lasse pas de cette Afrique du Sud tout en contrastes

    13/01/2015 à 14:12 tduvi (309 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 9/10

    07/09/2012 à 00:07 ELOJ (172 votes, 7.8/10 de moyenne)

  • 9/10 Encore un excellent polar de Meyer, qui nous a concocté une intrigue parfaitement maîtrisée avec deux personnages principaux (un inspecteur Griessel et un justicier) très réussis.

    11/10/2010 à 11:28 patauch (321 votes, 7.9/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Ce livre est un croisement entre un polar bien noir et un thriller. En effet, les personnages sont typiques du polar noir, ils souffrent, se relèvent, se battent... Pour le côté thriller, c'est la construction du roman. C'est très bien mené, cela se lit vite, on a du mal à lâcher le livre. Mais malheureusement, il a en aussi les défauts, surtout le dernier quart, que j'ai trouvé très décevant, avec ces retournements de situation, et ses fins trop gentilles. Dommage que l'on ne soit rester dans le noir jusqu'au bout.

    24/08/2010 à 15:43 terramater (301 votes, 6.7/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Beaucoup de suspense dans ce polar bien construit, bien écrit, qui nous manipule du début à la fin...

    28/07/2010 à 20:43 LaClaire (69 votes, 7.3/10 de moyenne)

  • 8/10 On s'attache au destin croisé de ces 3 "paumés" dont on ne peut que comprendre les motivations, on a envie de les voir s'en sortir et tenter de reprendre le dessus tout au long du récit... Un roman que j'ai beaucoup apprécié et qui me donne envie de lire d'autres livres de Deon Meyer.

    30/05/2010 à 13:19 Sybil (642 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 9/10 Excellent polar.
    Une structure de base casse gueule mais très maitrisée ici : 3 histoires entremélées de 3 amochés par la vie. Griessel, le flic alcoolo qui veut se racheter une conduite; Christine, la prostituée; et Thobela, la vendetta en ligne de mire. Chacun des protagonistes est habilement dépeint, leur psychologie y est abordée en profondeur, le lecteur est réellement dans la tourmente et la détresse de chacun d'eux, c'est la grande force du récit.
    On entre cependant un peu difficilement dans l'histoire, mais c'est pour mieux pénétrer l'intimité des personnages, pour mieux en cerner leurs agissements.
    Le rythme du roman est lui aussi a souligner car ce courant crescendo nous emporte avec plaisir vers un final haletant, même si un peu rapide à mon goût.
    Meyer à bientôt, à coup sur.
    Un bon 8/10 bien mûr.

    16/02/2009 à 12:19 Xave (228 votes, 6.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Meyer excelle à fouiller ses personnages, à les révéler dans leurs ambiguïtés, leurs tâtonnements et leurs errances.
    Thobela est ancien agent du KGB, soldat de l’anti-apartheid et garde du corps d’un parrain de la drogue ; ce grand noir de deux mètres était devenu l’ennemi n°1 dans « L’âme du chasseur ». Après avoir décroché et s’être rangé, il élève son fils adoptif orphelin d’une mère qu’il a aimée. La vie déraille de nouveau quand sur le chemin de braqueurs, le petit est abattu d’une balle. Thobela part dans une lutte contre les tueurs d’enfants. L’auteur nous montre la face sombre de Thobela qui se prend pour un justicier.
    En face, un efficace inspecteur qui marche à l’instinct et à… l’alcool. Mis à la porte par sa femme qui craque après des années de beuverie, Griessel essaie de remonter la pente et renouer les liens avec ses enfants. Seuls ses performances d’enquêteur et le soutien de son supérieur Matt Joubert lui permettent de conserver son poste pour diriger des enquêtes où se mêlent tueurs de femmes et vengeurs.
    Au milieu, Christine a préféré l’argent facile en se prostituant. En voulant sauver son enfant, elle se retrouve impliqué dans le chassé-croisé Thobela-Griessel pour le pire, a-t-on peur. Après avoir fui les griffes d’un père devenu sectaire, elle a failli en croyant trouver son chemin. Son dialogue avec un pasteur, sans tomber dans les clichés mais en les rejetant, fait vivre avec profondeur les aléas des êtres.
    Au-delà du thriller, on sent que le thème parent-enfant tient à cœur l’auteur, père de quatre enfants.
    Les angoisses et les tourments des uns et des autres semblent refléter une part des douleurs de Deon Meyer qui se sert aussi de l’écriture pour dompter des peurs.
    Ces êtres, complexes, perdus et généreux transportent le lecteur dans une seconde partie fulgurante.
    Une histoire racontée sur un mode trois voix qui s’enchâssent pour monter le suspense et accélérer l’intrigue au fil des péripéties.

    L’histoire est remarquablement structurée. Elle démarre sur un mode assez modéré pour ne pas dire un tantinet lent, met du temps à poser le décor entier avant d’orchestrer une magistrale chasse à l’homme.

    19/01/2009 à 09:30 xavier (853 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Une superbe intrigue très bien racontée. L'alternance entre la vécu des 3 personnages est très bien amenée. La difficulté avec laquelle le personnage principal lutte avec son addiction à l'alcool est superbement décrite. Un excellent roman qui permet en plus de découvrir l'Afrique du Sud et les types d'affaire auxquels les policiers sud africains sont confrontés. La traduction de l'afrikaan (langue d'écriture de Deon Meyer) vers l'anglais est une réussite.

    28/12/2008 à 18:58 Cabby (58 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Retour d'une noire escapade en Afrique du Sud : outre le développement de l'intrigue, c'est la lutte de B Griessel contre son alcoolisme et surtout le sort des enfants dans ce pays qui m'ont touché.
    Leur situation est vraiment effroyable. D'invraisemblables croyances comme l'effet protecteur face au sida d'un viol sur enfant ou la quasi banalisation du viol semble bien ancrées dans la société Sud Af'.

    Bref, j'aime beaucoup lorsque des histoires comme celle là arrivent avec une touche de sociologie a susciter un intérêt et donc un enrichissement personnel chez le lecteur que je suis.

    PS: cet article du Monde Diplomatique (www.monde-diplomatique.fr/2005/10/SMITH/12833) corrobore bien la situation édifiante décrite par D Meyer sur les violences sexuelles dans ce pays...

    26/12/2008 à 22:58 erta (99 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Superbe thriller noir, entre suspense et drame, qui entremêle les destins de 3 magnifiques personnages, abimés et déchirés par la vie, dont les histoires convergent vers la fin. Une éblouissante construction du récit, complexe mais fluide et d' une rare efficacité, rythme ce roman fort, puissant, passionnant et tout en subtilité. Deon Meyer est définitivement un très grand auteur qui mérite d' être connu.

    24/11/2007 à 16:53 Norbert (289 votes, 7.6/10 de moyenne) 2

  • 9/10 j'ai passe un excellent moment en le lisant,l'auteur a un don pour ecrire 3 histoires differentes dans un seul livre sans perdre de repit...
    un auteur a suivre de tres pret!!!

    25/10/2007 à 20:03 jarod (107 votes, 7.6/10 de moyenne) 1