Pire que le mal

2 votes

  • 6/10 Un thriller écologique qui manque singulièrement de rythme. On s'ennuie parfois et la mayonnaise a du mal à prendre. Si les thèmes traités sont intéressants j'ai trouvé leur mélange et les explications de l'auteur un peu brouillons.
    L'écriture est fluide et agréable mais l'ensemble est, à mon goût, assez scolaire et peu original.

    22/10/2019 à 15:20 Ironheart (519 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Ce thriller écologique donne froid dans le dos et laisse à penser que l’on ne nous dit pas tout ! Ca effectivement, on le savait et nous ne sommes sans doute qu’au tout début d’une longue liste de scandales sanitaires. C’est bien de cela qu’il s’agit : au nom de la finance, des populations soumises aux poisons phytosanitaires sont spoliées de leurs ressources et gravement atteintes dans leur intégrité physique.
    Ce thriller c’est aussi l’histoire de Benjamin : médecin psychiatre un peu terne, va apprendre qu’il y a suspicion de meurtre sur la personne de son frère déclaré « noyé » en Inde. En décidant de prendre la route pour trouver la vérité, son personnage va prendre de l’ampleur et être confronté à un monde de barbouzes à la solde de l’industrie agro-alimentaire et tenter de retrouver la mémoire de son frère. L’actualité récente y est très présente tout comme l’histoire du siècle dernier, ce qui rend le lecteur captif jusqu’à la dernière page.
    J’avais lu « la ligne des rats » il y a 10 mois et cette « nouvelle » version est beaucoup plus aboutie. C’est bien la première fois que je relis un roman et bien je n’ai pas du tout été déçue, j’ai retrouvé l’intrigue générale et les personnages ont évolué, certains ont changé de nom … un surprenant travail de réécriture qui confirme le talent de Sylvain Forge, un style efficace qui apporte du rythme à l’intrigue et une enquête d’investigation très documentée comme en témoignent les sources bibliographiques citées en annexe. Si vous avez lu la version originale, lisez « Pire que le mal », vous y trouverez un thriller relooké et qui a gagné en humanité et en horreur. Une confirmation donc pour l’auteur nantais ! Quant à moi je me demande si je ne vais pas arrêter les noix de cajou …

    10/03/2017 à 15:16 Dany33 (442 votes, 7.9/10 de moyenne) 6