Beyrouth - Miami

(Riding the Rap)

2 votes

  • 8/10 Suite de Pronto, Beyrouth - Miami est peut-être un peu plus enlevé (pas de voyage en pays étranger ici, on flingue essentiellement en Floride), mais surtout moins balisé. On retrouve en effet les survivants de Pronto, cette fois opposés à un trio de bras cassés bien typés, mais aussi une medium aux dons étranges qui apporte un côté "introspectif" à cette histoire, complètement farfelue par ailleurs (c'est un Elmore Leonard quand même). Sous couvert de grosse blague musclée, des thématiques plus profondes sont abordées par ce biais et il flotte dans ce polar un léger parfum doux-amer qui n'est pas pour me déplaire.

    03/05/2018 à 09:01 Horatio (268 votes, 7.5/10 de moyenne) 4

  • 8/10 La recette Leonard fonctionne à tout les coups: une bande d'escrocs dont l'entourloupe qui doit leur rapporter un gros paquet d'argent foire de manière assurée, des gâchettes faciles, des héroïnes fortes qui savent manipuler les hommes, des dialogues toujours très bien écrits, percutants et plein d'humour... Ici, on a donc droit à une histoire d'enlèvement calqué sur les manières dont ont été traité les otages à Beyrouth. L'intrigue et les situations si elles amènent souvent à rire n'en sont pas moins empruntes de violence, l'auteur montrant bien que tout peut très rapidement basculer et s'achever par la mort des protagonistes. A noter que le marshal Raylan Givens est le héros de la très bonne série télévisée "Justified", inspirée-adaptée de certains polars de Leonard, et qui transcrit à l'écran d'excellente manière l'univers de l'auteur, jouant notamment sur les codes propres au western (je conseille par ailleurs la lecture des oeuvres du genre écrites par Leonard).

    03/12/2015 à 14:42 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 3