Quand les femmes sortent pour danser

(When the Women Come Out to Dance)

La dernière réplique de la dernière nouvelle de ce recueil pourrait à elle seule résumer le talent qu'Elmore Leonard possède au plus haut degré: " Il savait raconter les histoires. " Ces neuf récits en témoignent, tant les personnages semblent s'animer d'une vie propre, tant les aventures qu'ils vivent obéissent à une construction sans faille. Certains textes appartiennent clairement aux genres favoris de l'auteur - histoires criminelles ou westerns - et l'on y retrouve avec plaisir Karen Sisco et Raylan Givens. D'autres échappent à toute classification, tels l'émouvant Traîner au Buena Vista, ou Vive le capitaine Early, l'histoire d'un soldat noir à l'époque de Theodore Roosevelt. Le recueil se clôt sur un court roman dont le héros, cascadeur de son état, semble poursuivi par une étrange malédiction dans ses rapports amoureux. Les fidèles lecteurs d'Elmore Leonard ne pourront que se délecter de ce " concentré " du talent de " Dutch ". Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, c'est l'occasion de découvrir un auteur hors du commun.

Roman noir

Il ne semble pas encore y avoir de sujet sur cet ouvrage sur le forum... Cliquez ici pour en créer un !

Soumis le 08/10/2007 par El Marco

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

couverture

Pronto

Suggéré par Norbert

couverture

Beyrouth - Miami

Suggéré par Norbert

couverture

Raylan

Suggéré par Norbert