Clockers

2 votes

  • 8/10 Une nouvelle très bonne histoire de Price où l'on suit le quotidien des petits dealers de cités et des policiers qui les combattent. L’empathie pour les personnages, dealers comme policiers, vient moins facilement que pour les protagonistes de "Ville noire ville blanche" ou "The White".

    21/03/2019 à 06:26 Grolandrouge (576 votes, 6.6/10 de moyenne) 2

  • 10/10 Vous avez aimé "Sur écoute - The wire", alors vous pouvez vous précipiter sur ce roman qui figure parmi les sources d'inspirations de la série télévisée de David Simon, série dont Richard Price fut l'un des collaborateurs. L'action se situe essentiellement à Dempsy, comme dans "Ville noire, ville blanche", banlieue imaginaire de New York. Là, on va suivre en parallèle les faits et gestes d'une part de Strike, pseudonyme de Ronald Dunham, responsable d'une équipe de clockers, ou dealers des coins de rues, pour le compte de Rodney Little, et d'autre part de Rocco Klein, flic de la criminelle qui officie avec Larry Mazilli et consacre, aux yeux de sa femme, trop de temps à son boulot. Le roman de Price est très intense; il nous livre une sorte de chronique de la rue et souligne à quel point les différents protagonistes ne sont pas sur la même longueur d'onde. Chaque personnage se retrouve souvent dans des situations de communications difficiles avec les autres, que ce soit au sein de la famille, entre "collègues" ou entre truands et policiers. Et chacun se trouve tellement empêtré dans sa condition et son milieu qu'il ne peut quasiment pas s'en extraire.

    02/12/2015 à 10:40 LeeWeel (357 votes, 7.9/10 de moyenne) 2