Robert Margerit

25/01/1910 — 27/06/1988

Né le 25 janvier 1910 à Brive-la-Gaillarde, Robert Margerit a été journaliste à Limoges de 1931 à 1941.
Il assumera de 1948 à 1952 les fonctions de rédacteur en chef du Populaire du Centre, auquel il restera par la suite attaché en tant que chroniqueur.
L’Île des Perroquets, paru en 1942, de facture impeccable, lui permet d’envisager une carrière d’écrivain qu’il poursuivra avec bonheur en publiant Mont-Dragon (Colbert, 1944 ; Gallimard, 1952 ; La Table Ronde/La Petite Vermillon, 2006) en 1944, Le Vin des vendangeurs en 1946 et Le Dieu nu qui obtint le prix Renaudot en 1951.
Cette production très riche sera notamment complétée par Le Château des Bois Noirs (Gallimard, 1954 ; Phébus, 1987 ; Libretto, 2017), Les Amants (Gallimard, 1957 ; Phébus, 1990 ; Libretto, 2019), La Terre aux Loups (Gallimard, 1958 ; Phébus, 1986 ; Libretto, 2000) puis, en 1963, par une fresque historique ambitieuse, La Révolution (quatre volumes), qui reçoit le Grand Prix du roman de l’Académie française, titres disponibles en Libretto.
Robert Margerit, enraciné au Limousin dans ses romans comme dans la vie, s’est éteint à Limoges le 27 juin 1988.

http://www.robert-margerit.com/ | https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Margerit

Proposer des corrections