Ce qu'il reste

(La vita felice)

1978, nord de l'Italie.
Elia a seize ans.
C'est un jeune homme solitaire, en proie aux tourments de l'adolescence - ses amitiés fragiles, ses questionnements, ses premiers émois amoureux.
Cet été-là, dans le petit village de Ponte, comme tous les étés, la chaleur est étouffante.
Mais si l'atmosphère est particulièrement pesante, c'est que le père d'Elia a un comportement étrange depuis quelques temps, depuis qu'il s'est fait licencier de l'usine pour laquelle il travaillait.
Persuadé d'avoir été victime d'un complot, il s'isole des heures dans le garage de la maison, à son van, rentrant parfois tard dans la nuit, sans explications.
La mère d'Elia ferme les yeux.
La mère d'Elia est une femme amoureuse.

Un jour, le village est secoué par la disparition d'une jeune femme, montée à bord d'une fourgonnette qui s'est enfoncée dans les bois.
À Ponte, tout le monde se connaît, tout se sait.
Mais il y a des choses que personne ne peut imaginer.

Trente ans après les faits, Elia raconte cet été où tout a basculé, et ce qu'il en reste.

Roman noir

On en parle sur le forum : Ce qu'il reste - Elena Varvello (Le Masque)

Soumis le 30/10/2017 par El Marco

Proposer des corrections

Mots-clés

Si vous avez aimé ce livre, vous aimerez aussi...

Aucune suggestion pour l'instant.