William McIlvanney

25/11/1936 — 05/12/2015

Né en 1936 à Kilmarnock, dans la région de l'East Ayrshire, en Écosse, William McInvernney est un poète et écrivain écossais, auteur de romans policiers.

Après des études supérieures à l'Université de Glasgow, il devient en 1960 directeur des études d'un établissement scolaire de la petit ville écossaise d'Irvine.
En 1970, il est professeur d'anglais à l'Université de Grenoble et en Écosse, puis enseigne la création littéraire en 1972.
Adjoint du recteur d'une école d'Irvine de 1973 à 1975, il choisit de se consacrer à temps plein à l'écriture après le succès de Docherty, un roman social sur la vie des mineurs du début du XXe siècle récompensé du prix Whitbread.

Trois de ses romans policiers mettent en scène le détective Jack Laidlaw : Laidlaw, Les Papiers de Tony Veitch et Étranges Loyautés, formant la désormais culte trilogie Laidlaw, auquel il convient d'ajouter Big Man, dont la fin devient l'un des éléments de l'enquête de Laidlaw dans Étranges Loyautés.
C'est d'ailleurs dans cette logique que Rivages/Noir a publié la série, même s'il ne décidera de ne rééditer en 2015 que la trilogie Laidlaw.

Après avoir publié deux romans et des recueils de poèmes, William McIlvanney signe Docherty (Rivages/Ecrits noirs, 1999), récompensé par le Prix Whitbread.
Il est alors considéré comme « le nouveau grand romancier écossais », et, selon Ross MacDonald, « la plus grande révélation du roman policier depuis Raymond Chandler ».
Sa trilogie consacrée à l'inspecteur Laidlaw, personnage « fascinant, exaspérant et inoubliable », est devenue un classique fondateur du roman noir écossais.

Proposer des corrections