Fils de femme

1 vote

  • 7/10 Caniculaire, moite, poisseux, limite malsain...
    Ce court roman (130 p.) bien écrit – et qui n'a curieusement rien de "féminin" dans l'écriture – se lit d'une traite. On le referme en nage avant de se servir un grand verre d'eau fraîche.

    08/11/2017 à 17:15 Hoel (609 votes, 7.7/10 de moyenne) 3