Trois mille chevaux vapeur

21 votes

  • 10/10 Mais comment se fait-il que je n'ai pas été attiré plus tôt par ce livre qui se trouvait pourtant dans ma bibliothèque depuis bien longtemps...peut-être était-ce dû à la période, le milieu du 19ème siècle qui ne me tentait guère.
    Ce fut donc une vraie et belle surprise de me laisser emporter tout au long de ce magistral roman d'aventures de cette époque épique au souffle puissant, d'une grande force, auprès de personnages épais à l'image du roc qu'est le Sergent Bowman.
    J'ai aimé les trois parties du livre, que je me trouve en Birmanie ou bien dans le Londres pouilleux et crasseux victime d'une grande sécheresse mais j'ai encore plus apprécié la conquête de l'Ouest américain et le décor grandiose de la Sierra Nevada lors des chasses aux Mustangs sauvages.
    Tout ceci sur fond de recherche d'un coupable de crimes atroces que Bowman semblerait connaître...
    Un régal de lecture et un véritable coup de cœur.
    Allez, j'hésitais à rajouter...Magistral !

    04/07/2017 à 09:45 TaiGooBe (155 votes, 7.6/10 de moyenne) 12

  • 10/10 Le talent d’un grand écrivain est d’offrir du rêve à ses lecteurs et Antonin Varenne est un surdoué en la matière. Les grands espaces et l’aventure qui sont la toile de fond de ce roman magistral sont autant de pays imaginaires qui emportent vers d’autres lieux

    13/09/2015 à 08:22 PoisonIvy (247 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 10/10 je ne vais pas dépareiller par rapport aux autres: Trois mille chevaux vapeur est un immense roman d'aventure!!! Que l'on passe du clinquant de la Compagnie des Indes et la noirceur de ses campagnes militaires au western à la fois flamboyant et quasi crépusculaire avant l'heure il dégage une force incroyable à l'image de son personnage Arthur Bowman.
    Formidable!!!!

    28/10/2014 à 11:04 Fab (371 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 10/10 L'énorme claque Varenne ! Le romancier lâche les chiens dans ce roman fleuve totalement habité, qui commence par convoquer Conrad ou Stevenson, avant d'obliquer vers un western sombre et somptueux, qui reconstitue les affres de la conquête de l'ouest avec une force et un réalisme incroyables. Le style surpuissant du romancier fait rouler les mots, creuse au plus profond des sentiments, et fait tenir debout Bowman, un héros inoubliable.
    Monstrueux, Antonin Varenne se surpasse avec ce très, très grand roman, et redonne tout son sens à la notion d'aventure. Magnifique !

    15/10/2014 à 22:47 Dodger (416 votes, 7.7/10 de moyenne) 5

  • 10/10 Une force de frappe folle et puissante, à coup de mots tranchés, incisifs, d'une histoire dure qui n'épargne pas son héros, dans une intrigue parfaitement construite et maîtrisée. 500 pages que je voudrais ne pas avoir lues encore pour le plaisir intense de les redécouvrir. Magnifique.

    30/08/2014 à 07:50 clemence (186 votes, 7.9/10 de moyenne) 5

  • 10/10 Je n’aime pas lancer les mots à la légère. J’insiste pourtant : ce roman, d’une profondeur romanesque et psychologique étonnante, loin de tomber dans la facilité tout en restant vraiment accessible, est inoubliable. Un véritable et sombre bijou.

    08/06/2014 à 16:57 Gruz (266 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 10/10 Magistral. Avec ce roman ambitieux, Antonin Varenne frappe un grand coup. Ça commence comme un grand roman d'aventure à la Henri Charrière, avec une intrigue qui fait office de fil rouge et ça devient un magnifique western. Bowman, ancien soldat meurtri et hanté, est un personnage très attachant. Jusqu'à la dernière page, on est oppressé par cette immense épée de Damoclès qui plane sur la vie du héros. Une belle déclaration d'amour au genre et aux lecteurs. Merci Antonin !

    25/04/2014 à 16:39 Fredo (909 votes, 7.9/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Superbe épopée d'Antonin Varenne. C'est plus un roman d'aventure qu'un polar mais très belle histoire et très belle poursuite d'un tueur insaisissable.

    12/10/2017 à 19:36 boumkoeur (24 votes, 9/10 de moyenne) 6

  • 9/10 Ce roman est-il un roman d'aventures, un western, ou bien un thriller, les trois à la fois pour notre plus grand plaisir. Un livre totalement réussi, Antonin Varenne dresse le portrait d'un homme, Bowman plus vrai que nature, qui part à la recherche d'un meurtrier et à la recherche de lui-même.
    Mais pour cela il nous entraîne dans une chevauchée fantastique à travers les États-Unis en pleine construction. Ce roman dresse tout une belle galerie de personnages marquants, l'auteur nous conte une histoire dans laquelle on se plonge avec délectation, un bouquin immense.

    05/09/2017 à 15:58 janjak (423 votes, 8/10 de moyenne) 9

  • 9/10 Un vrai et grand roman de littérature populaire. Très bien écrit et parfaitement construit, A. Varenne nous offre un savant mélange d'aventure, de suspense et d'introspection. Arthur Bowman est un personnage fort, torturé, complexe mais attachant. On aimerait le retrouver dans d'autres périples.

    02/09/2016 à 14:41 zonedead (307 votes, 7.4/10 de moyenne) 8

  • 9/10 Un superbe roman d'aventure. Par ses descriptions, Antonin Varenne nous plonge dans une épopée, celle d'Arthur Bowman. Le rythme du récit est inégal mais reflète parfaitement la vie de Bowman. On imagine sans mal les décors grandioses qu'il parcourt. Et malgré son mauvais caractère et ses défauts, on finit par s'attacher à ce personnage atypique.

    18/04/2015 à 12:35 Elo (156 votes, 7.9/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Des descriptions des personnages à celles des lieux qu'ils traversent, l'auteur parvient à nous embarquer totalement. Le temps de la lecture, on est avec Bowman et tous ceux qu'il croise pendant son odyssée, et il est bien difficile de lâcher l'affaire en cours de route, routes qui sont nombreuses, de la Birmanie aux États-Unis en passant par l'Angleterre.
    L'enquête, qui touche Bowman de près, est en elle-même assez intrigante pour qu'on ait envie de connaître le fin mot de l'histoire. Mais surtout, c'est le parcours personnel du sergent, initiatique et semé d'embûches, que l'on suit avec grand plaisir.
    Difficile d'en dire beaucoup plus sans déflorer l'histoire davantage mais pour faire simple, on peut dire qu'il y a dans ce texte tout ce qu'il faut pour faire un grand roman : de l'action, de l'amour, de la haine, des personnages forts. Si parfois tous ces ingrédients sont réunis sans que la mayonnaise ne prenne, ils sont ici parfaitement dosés par Antonin Varenne. Et quand on referme à regret un livre de quelque 550 pages en se disant que le temps est passé trop vite et qu'on serait bien resté un peu plus avec ses personnages c'est qu'on a effectivement affaire à un grand roman.

    30/10/2014 à 19:35 Hoel (584 votes, 7.8/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Un beau roman d'aventures à travers le monde à une époque ou vivre est un combat, survivre, le quotidien. Des personnages durs et un suspense assez bien entretenu. J'irais peut-être faire un tour en "Equateur" si l'occasion se présente.

    27/07/2017 à 06:38 Grolandrouge (163 votes, 6.6/10 de moyenne) 9

  • 8/10 Un vrai coup de cœur pour ce roman assez atypique et très agréable à lire.

    11/01/2016 à 11:31 galeelox (29 votes, 6.6/10 de moyenne) 4

  • 8/10 un très beau récit, un très bon moment de lecture. Encore un peu perturbé par la fin, à mon avis un peu trop "romanesque", mais cela n'a pas gâché mon plaisir.

    08/09/2015 à 21:23 gamille67 (927 votes, 7.3/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Je me suis laissée entraîner dans cette aventure avec plaisir auprès de ce personnage guerrier, rongé par ses démons, cette quête de vérité à travers une Amérique en pleine transformation. Une écriture qui nous transporte, une réussite j'ai adoré !

    08/03/2015 à 08:28 Emil (347 votes, 7.4/10 de moyenne) 6

  • 8/10 Je suis partagé : j'ai beaucoup aimé cette épopée folle (davantage la partie londonienne que celle américaine, qui est pourtant très intéressante), cette quête irrésistible du "héros". Mais lui m'a laissé de marbre, je n'ai pas réussi à être touché par ses blessures, son passé, parce que, même s'il a vécu l'enfer en Birmanie (enfer finalement plus suggéré qu'expliqué), l'impression d'indestructibilité qu'il dégage fait penser qu'il ne peut finalement rien lui arriver.
    Je retiendrai donc avant tout le voyage, la sécheresse londonienne, les paysages du Far West... sans avoir été totalement conquis par ce néanmoins très bon roman.

    06/02/2015 à 23:42 LeJugeW (799 votes, 7.5/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Une épopée quasi élégiaque rimant avec pudeur, froideur et rudesse dans des décors variés et changeants qui allie à un personnage central, concentré de ce que peu engendré la face sombre de l'humanité couplé à l'humanisme du tréfonds, des personnalités secondaires habilement mises en valeur et primordiales à l'avancée du récit. Structure et construction sont millimétrées mais laisse grandement place à une émotion sans pathos et confine à l'empathie sans compassion. Walden a pour moi une prépondérante place.

    13/12/2014 à 23:27 chouchou (444 votes, 7.6/10 de moyenne) 6

  • 7/10 Un roman touffu comme la jungle birmane, mais qui prend parfois des allures de carnet de voyages...
    Un rythme languide qui nuit à l'action et à l'intrigue, dont on ne sait pas toujours de quoi il retourne; un thriller déguisé en roman d'aventures, ou le récit d'un baroudeur à la poursuite d'un sérial killer, l'indécision du genre m'a gêné... Un sens du romanesque et une véracité descriptive remarquables, mais un personnage principal au charisme incertain, sorte de colonel Kurtz apatride; dommage qu'il y ait, à mon goût, une trop grande distance émotionnelle entre le héros et le lecteur, Bowman ne se découvrant et se livrant que sur la fin du roman... Un choix du romancier pour coller à l'état d'esprit du héros, mais qui m'a privé du coup d'un plaisir plus grand, celui de vibrer pour, et avec, Bowman, nonobstant le souffle épique qui peut traverser cet ouvrage...

    22/08/2015 à 20:35 jackbauer (372 votes, 7.1/10 de moyenne) 6

  • 6/10 Une grande épopée, mais qui ne m'a pas touché plus que ça au final. Après les deux premières parties que j'ai trouvées très réussies (Birmanie et Angleterre), j'avoue m'être ennuyé au Far West, sans m'attacher vraiment aux personnages. Restent les décors, les époques, les voyages, fort bien décrits.

    13/03/2015 à 10:26 Nico (289 votes, 7.4/10 de moyenne) 1