L'Apparence de la chair

23 votes

  • 9/10 C’est le premier des romans que je lis de cet auteur. « Bluffant » a dit Franck Thilliez et c’est le moins que l’on puisse en dire... un tueur en série, écorcheur, qui réapparaît après s’être fait oublier une dizaine d’années, va faire replonger Sylvie dans ses plus improbables angoisses. Comment démêler tous les éléments qui s’offrent à elle, alors qu’elle instrumentalise la réalité de ses jours au bénéfice des névroses de ses cauchemars.
    L’auteur nous balade au gré des errances de Sylvie et nous épousons bien volontiers chacune de ses hypothèses de vérité. C’est bien par là que Gilles Caillot tient son lecteur, de plus en plus perdu jusqu’au bouquet final, qui nous claque un scénario que nous avons sans doute un jour, toutes et tous imaginé pour notre propre compte. Horreur pure !
    Quelle écriture efficace et bouleversante !

    10/02/2017 à 10:09 Dany33 (283 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 5/10 JE n'ai pas du tout aimé. très embrouillé (sans doute voulu). Cela m'a rappelé un tres vieux film de Robbe Grillet qui traitait du meme thème

    07/02/2014 à 14:59 eagle4 (516 votes, 7.2/10 de moyenne)

  • 6/10 Un roman de la maturité. Cependant, j'ai moins aimé le style que les précédents. Dommage.

    13/12/2013 à 16:26 scarabe (283 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 7/10 un bon polar, un déroulement des plus sinueux, qui fait quoi, qui est qui,sommes nous dans la réalité...l'auteur a atteint son objectif, au point que j'en suis arrivé à ne plus savoir quoi croire à la fin...

    07/04/2013 à 18:01 BERNIEnoel (136 votes, 7/10 de moyenne) 1

  • 7/10 Un fil conducteur classique: Une mère qui cherche sa fille qui a été enlevée par un tueur qui fait son come back sanglant.

    C’est dans la narration que tout devient original et surprenant. De chapitres en chapitres, Sylvie croit qu’elle devient folle et le lecteur abonde dans son sens. Et puis non, peut être ne l’est-elle pas tant que ça…Gilles Caillot a réussit à me déstabiliser au fil de ma lecture. Plus moyen de savoir où j’en étais, j’étais bluffée!

    Et pourtant…. malgré une très bonne histoire et une fin étonnante, il manque quelque chose. Peut-être une atmosphère, peut-être une ambiance, j’ai du mal à définir ce que je n’y ai pas trouvé…ce qui ne m’enpêchera pas de le conseiller même si ce n’est pas un coup de coeur.

    23/12/2012 à 11:36 PoisonIvy (240 votes, 7.7/10 de moyenne)

  • 4/10 Je n'ai pas aimé par rapport à ses précédents romans. Le style est certes mieux maîtrisé, mais j'ai trouvé l'histoire embrouillée, je n'ai pas été prise par l'histoire qui m'a même gonflée par moment à vouloir faire trop alambiqué.

    21/12/2012 à 20:10 mireille (206 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 9/10 wahooo quelle claque !!! je l'ai quasiment lu d'une traite, impossible de le lâcher. Gilles Caillot nous embarque littéralement avec le personnage de Sylvie... pour un aller simple... je recommande chaudement !

    25/11/2012 à 12:13 predator (8 votes, 8.9/10 de moyenne) 1

  • 10/10 Impression plus que chronique...
    Deux capitaines. Paul Benito le musclé dans son acception générale, carré, 100 % boulot, ne dort pas des masses, son parc détentes: le bureau. Sa collègue, Sylvie Branetti, névrosée, touchée personnellement par l’affaire. Ils sont tous les deux à temps plein sur le Tanneur, tueur en série à Lyon. Sa spécialité : il écorche, dépèce, éviscère et recoud ses victimes. Un vrai barjot. Ingénieux.
    Action rapide, personnages écorchés, l’intrigue brillante est l’atout du bouquin. 72 chapitres directs, tendus, brutals, très aérés, pas d’enrobage sauf pour la vérité…
    Sensation au fil de :
    Alors pour l'instant à la page 129, je partage comme ça, je prends sur la tronche ou pas : je sais que je vais prendre

    Sensation 1 ou ficelle 1 : Je joue le jeu et je me dit que le blocage de Sylvie chez le psy vient de son passage sur la table, c'est vrai tout le monde le sait, moi j'ajoute que ce n'est pas sa chair sur elle, c'est la qu'elle bloque

    Sensation 2 ou ficelle 2: Non, il ne va pas nous balancer une ficelle aussi grosse, c'est une amarre carrément. Sylvie croise son psy avec une petite blonde dans la rue, elle les suit, la "pompounette" ressemble à sa fille. En tout cas, j'espère que c'est une fausse piste.

    Sensation 3 ou ficelle 3 : Je me dis que le psy s'est éclipsé pour agir pendant que Sylvie s'était endormie durant sa "dorveillance" devant le restau. Allusion au passage de la gare "Depardieu"...
    Bon, je suis certain que je me plante vu la surprise générée chez tout le monde...
    Sensation 4 ou ficelle 4 : Les rêves de Sylvie déboussolent le lecteur. Je ne cherche plus,je tente des connections rapides, mais je reste dans le songe, ancré dans l’histoire. Je me tais, je m’imprègne, je déguste le talent.
    Une confusion spatio-temporelle (termes de l’auteur),le cerveau de Sylvie lui joue des tours, elle ne le maîtrise plus. Que dois-je dire du mien en ce moment même ? Sylvie est dans plusieurs dimensions, laquelle est la nôtre ? (Victime d’un tueur en série, capitaine de police, patiente d’un hôpital, va savoir…)
    Et Crismo !
    Sensation 5 ou ficelle 5 : Il n’y en pas, dans le floue, je pèche dans une goinfrerie de mots, je m’accroche à l’idée que quand même le psy coupable revient, un câble qui revient…
    Sensations, ficelles, ou sensaselles, ou ficésens, je ne sais plus, c’est le 6 : La parano, si elle fondée, s’intensifie, des SMS reçus ou envolés imaginaires pour l’un et parlant pour l’autre… Pauvre Sylvie, je crois qu’elle est à la masse. L’est-elle ou pas ?
    L’enquête accélère et à un doigt de connaître le dénouement, vite une réponse, le délire me gagne.
    Crismo ! Criiiiiiiiiiiiismo !
    Plus de ficelles à sensations ou de sensations ficelées, non. Les yeux écarquillés, je fonce droit dans le ravin. Roulé avec une grande facilité. J’ai réalisé un gros nœud de files bien complexe, impossible à dénouer, une toile dans laquelle je me suis empêtré, perte d’équilibre, je chute dans l’histoire. Je vacille entre rêve et cauchemar, entrechocs de connections neuronales, violences, visions, mirages. Qu’est-ce qui est vrai et qui ne l’est pas ou plus. Un imbroglio de perceptions des sens.
    Comme dans un dessin animé, un géant me serre dans sa poigne, me broie, et sans me lâcher, me balance la tête la première d’un endroit à un autre. Quand il cesse, mes yeux exorbités dansent la samba, les oiseaux chantent. Il me demande : alors, quelles ficelles vois-tu ? Mélange, stupéfait …
    Crismo ! C’est l’heure debout !
    Oui Mr Caillot ! Merci

    18/11/2012 à 21:05 ChrisMo (8 votes, 7.1/10 de moyenne)

  • 9/10 Pour la moi, la qualité première d'un bon roman, c'est d'être pris dans l'histoire, sans savoir réellement où elle va vous mener.... ! D'émettre des tas d'hypothèses, et d'être pris à contre pied.... De rester bluffer par une fin à laquelle on ne s'attendait pas et qui vous donne à réfléchir.... Si je devais réunir quasiment toutes ces qualités dans un roman, et bien ce serait bien celui-ci !!! Génial

    14/11/2012 à 21:32 Rod (54 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 8/10 Très partagé par ce nouveau roman: d'un côté il est mieux écrit que les anciens, d'un autre je n'ai pas été assez "bluffé" par l'intrigue... En tout cas j'attends avec impatience le prochain!

    27/05/2012 à 14:07 guimouts (205 votes, 8.1/10 de moyenne)

  • 7/10 Une intrigue aux apparences trompeuses, c'est original et bien menée. Quant au style net et incisif, il est au service d'une fin, surprenante , dont je suis sorti épuisé. Un bon roman.

    29/04/2012 à 19:12 geol (117 votes, 7.4/10 de moyenne)

  • 7/10 Gilles Caillot nous manipule tout au long du roman, nous faisant partager la souffrance de son héroïne qui se bat constamment pour déméler le vrai du faux. C'est agréable à lire mais malheureusement, pour ma part, je suis resté sur ma faim, ne comprennant pas pourquoi l'auteur s'est évertué à nous diriger vers tant de directions et que l'épilogue ne permette pas de faire les recoupements. Agréable tout de même mais, pour moi, très loin d'être bluffant.

    22/04/2012 à 15:27 ericdesh (380 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 10/10 Il y avait longtemps que je n'avais pas été aussi bluffé, époustouflé, subjugué ... le beau coup de coeur de ce début d'année 2012.
    On peut dire merci à Aurélien Molas qui présentait le livre longtemps avant sa sortie sur sa page facebook; sinon même pas sûre que je me sois intéressée à ce thriller.
    Le coup de grâce, le point magique ... ce qui fait que ce récit est sensationnel : sa fin.

    11/03/2012 à 22:13 tete2livre (39 votes, 7.6/10 de moyenne)

  • 7/10 L'auteur se joue de nous tout le long du livre et nous offre une conclusion des plus étonnantes!

    07/03/2012 à 18:19 OttisToole (261 votes, 7.1/10 de moyenne)

  • 7/10 et oui que 7, parce que gilles a du talent qu'il va faire encore mieux, je le sais, tres bonne intrigue, bien campée, bien menée, mais que 7 , j'attend la suite gilles au boulot ^^

    29/02/2012 à 14:56 holden (280 votes, 7.9/10 de moyenne)

  • 9/10 Une chose est sur avec le nouvel opus de Gilles Caillot : l'auteur monte d'un niveau après chaque livre.
    Celui ci est spécialement bien abouti car l'auteur a su donner une dimension psychologique qui donne un relief très interressant au roman. La violence et la noiceure sont toujours présente mais bien plus subtilement distillé.
    Ajoutez à cela une intrigue très bien ficelée, des personnages très bien campés, du suspense, du rythme et une happy end surprenante (je ne vais pas dire blufffante car quelqu'un d'autre à déjà utilisé ce terme....).
    Ce livre est à lire et à recommander, et surtout faites attention aux apparences....

    26/02/2012 à 17:57 rossonere (309 votes, 7.2/10 de moyenne) 1

  • 6/10 Efficace, ce polar psychologique vous embarque très rapidement dans son intrigue avec des personnages assez identifiables sans être trop manichéens. Les parties concernant le tueur et son modus operandi étant particulièrement "saignantes." Peu à peu s'installe une atmosphère assez trouble, propice à une intrigue complexe dans l'esprit des romans de Jean-Christophe Grangié ou Frank Thilliez (qui a d'ailleurs rédigé la préface),

    21/02/2012 à 21:46 Mephisto (143 votes, 7.3/10 de moyenne)

  • 8/10 Une intrigue complexe où les apparences sont trompeuses. C'est original et bien mené mais la quantité de métaphores utilisées m'a un peu épuisé.

    08/02/2012 à 15:25 MiKa (275 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 8/10 Un thriller maîtrisé, que ce soit au niveau de la gestion du suspense, du style, des personnages. Personnellement, j'émets une petite réserve sur la conclusion, mais ceci mis à part, le roman est vraiment prenant et bien construit.

    01/02/2012 à 12:26 Nico (289 votes, 7.4/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Ce roman est complètement différent des précédents. Premièrement les progrès réalisés en écriture et dans le style sont immanquables et flagrants. Deuxièmement l'intrigue porte plus sur l'aspect psychologique et noir des personnages notamment sur celui de Sylvie que sur l'horreur comme souvent c'était le cas auparavant, ce qui donne une dimension supplémentaire à l'ensemble, un plaisir grandissant pour aboutir à un final surprenant et tout en émotion. Sans nul le roman le plus aboutit de Gilles que j'encourage à continuer dans cette voie.

    01/02/2012 à 11:46 Mag (372 votes, 8.1/10 de moyenne) 1