Le Rapport de Brodeck

14 votes

  • 9/10 Un roman comme je les aime avec une histoire dans l'Histoire, d'une noirceur terrible portée par une très belle écriture.
    L'histoire se répétant perpétuellement arriverons-nous à repousser le retour de ces moments si sombres...

    12/01/2017 à 10:30 TaiGooBe (124 votes, 7.6/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Des années que j'entendais parler de ce livre au titre énigmatique. Par bonheur il m'a été offert. Je dis par bonheur car cela m'a enfin permis de le découvrir et à sa lecture, au fil des pages, j'ai compris pourquoi on en parlait tant.
    Passé l'agacement des premières dizaines de pages dû au fait de ne pas savoir où se situe l'action, car j'ai compris que le propos n'était pas là, j'ai été enchanté par la plume magnifique, ample et riche de Philippe Claudel et fasciné par cette histoire ô combien sombre, étouffante, sorte de huis clos où seuls les flashback encore plus noirs permettent d'en sortir pour un temps. Le Rapport de Brodeck est comme un étau qui se resserre autour du narrateur, lui qui a pourtant déjà tant souffert. Le village, au fur et à mesure, se rétrécit. On est là, on observe, on éprouve de la crainte, on ne respire plus...
    J'en garde un souvenir fort marqué d'une atmosphère assez unique, pesante.
    Un grand roman donc, écrit à n'en pas douter par un grand écrivain.
    J'ai vu que Manu Larcenet l'avait adapté en BD. Aimant particulièrement le travail du dessinateur, je crois que je vais me "régaler" à découvrir son adaptation.

    27/11/2016 à 22:34 LeJugeW (703 votes, 7.5/10 de moyenne) 9

  • 9/10 Où, quand, pourquoi... le lecteur n'en a que faire, il comprend très bien vers quoi l'auteur l'invite. C'est très fort, cruel, l'histoire se répète sans fin ....

    13/07/2015 à 13:27 toutatys (91 votes, 7/10 de moyenne) 1

  • 6/10 Une ambiance oppressante dans ce roman très bien écrit, où un drame s’est joué. La tension monte puis malheureusement retombe et laisse au final un goût d’inachevé.

    21/01/2015 à 11:13 zonedead (266 votes, 7.5/10 de moyenne)

  • 9/10 Tout d’abord, l'écriture de Claudel est remarquable, très évocatrice. Puis j'ai été séduit par la forme : L'histoire d'un meurtre racontée par Brodeck dans un "rapport", soit-disant parce que c'est lui le plus capable. Capable d'écrire ? capable de dédouaner les coupables ? de se rendre un peu complice d’un meurtre auquel il est totalement étranger ?
    Les personnages sont vraiment bien croqués, et surtout emblématiques d’une bêtise humaine collective… des gens vrais qu’on pourrait retrouver dans un petit village animé de curiosité malsaine, égoïsme, mesquinerie.
    Quelques personnages sortent du lot, dont le narrateur Brodeck, auquel on s’attache immanquablement. Il semble avoir vision et réflexion justes sur le monde, et ne souhaite pas participer aux petites intrigues de village, il a juste envie d’être tranquille. J’ai été sensible au récit de Brodeck et à ses digressions, bien intégrées au « rapport », de sorte qu’il nous raconte pour moitié les origines du meurtre, et pour moitié sa propre vie !
    Ce roman traite avant tout de la différence et de l’intolérance, et on a tellement peu d’informations sur le lieu, la date (cela pourrait être en Alsace après la guerre 14-18, mais aucune certitude) que cette histoire pourrait se transposer sans problème en d’autres lieux, d’autres temps, avec d’autres personnes.
    Cela fait réfléchir et j'ai beaucoup aimé ! 8.5/10

    20/09/2014 à 12:07 LedSep (196 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 6/10 Mon avis rejoint celui de Xave : malgré une indéniable qualité d'écriture et un témoignage poignant sur la guerre et les comportements humains, je n'ai pas réussi à entrer pleinement dans cette histoire.

    28/02/2009 à 13:52 Sybil (642 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Une très belle écriture au service d'une intrigue totalement maitrisée...

    18/10/2008 à 20:03 Memess (262 votes, 7.5/10 de moyenne) 1

  • 6/10 Désolé, pas accroché plus que ça. L'écriture est magnifique, aucun doute. Les passages concernant le camp sont terribles, mais une trop grande inertie, notamment dans la première moitié du récit (les rencontres de Brodeck, le flou général lié aux histoires de chacun), m'a privé de l'immersion que recquiert ce livre pour l'apprécier pleinement. Je n'ai, pour ma part, pas été plus marqué que ça mais comprend que ce recit puisse toucher.

    10/10/2008 à 18:20 Xave (203 votes, 6.9/10 de moyenne)

  • 8/10 Un livre magnifique. L'écriture de Philippe Claudel, sans être des plus complexes, emporte le lecteur dans cet univers abjecte, en lui ôtant pourtant tout envie d'en sortir avant la fin. Car même si le récit semble parfois partir un peu dans tous les sens, l'ensemble est au final totalement compréhensible. Et plus encore : tout est essentiel, il n'y a rien à jeter. Très prenant !

    05/06/2008 à 10:21 mamboo (295 votes, 6.9/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Une histoire noire et cruelle, dans un village isolé peu paprès la deuxième guerre, magnifiquement écrit, tout en retenue, ce qui donne sa force au récit. A lire absolument !

    18/03/2008 à 16:47 virgie (56 votes, 7.6/10 de moyenne) 1

  • 8/10 C'est l'histoire de Brodeck, un personnage attachant mais c'est avant tout l'histoire d'un village, soudé par ses secrets qui ne doivent en aucun cas franchir ses murs. Un village ravagé par cette guerre que l'on ne nomme jamais et par le pire fléau qu'est connu l'histoire : l'Holocauste. Même si certaines scènes sont dures, il règne oui un certain esthétisme dans l'écriture qui allège la lourdeur de l'histoire.

    24/02/2008 à 09:05 Mag (372 votes, 8.1/10 de moyenne) 2

  • 10/10 Une histoire cruelle narrée par l'un des meilleurs romanciers français actuels. Les descriptions fines et denses, l'épaisseur des personnages scrutés à la loupe, l'art de la narration à son plus haut niveau, l'écriture fluide et l'esthétique littéraire - notamment - donnent un magnifique roman à lire et à relire. Je mettrais plutôt 10,5.

    14/12/2007 à 00:56 xavier (821 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 9/10 J'avais adoré Les âmes grises, et je n'ai pas été déçu par celui-ci. En plus d'inventer de belles histoires, Claudel a une écriture magnifique, avec des métaphores très parlantes. Il y a beaucoup de force dans ce texte, et on le ressent à chaque page.
    Personnellement, je ne qualifierai pas ce roman de polar, mais il ne faudrait pas que ça soit une excuse pour ne pas le lire.

    03/12/2007 à 18:12 Hoel (579 votes, 7.8/10 de moyenne) 1

  • 10/10 Ce n'est pas un livre classé dans les rayons polars ou thrillers des librairies ("Goncourisable" en 2007 / A obtenu le Goncourt des lycéens la même année).
    Néanmoins par plusieurs aspects il y tiendrait sa place tellement le développement de l'histoire, sa noirceur et la cruauté de certaines séquences s'y rapprochent.

    Aux réticents à la lecture d'un livre sélectionné pour le Goncourt ou à ceux sui ne sont pas inspirés par le résumé : n'hésitez pas avec ce Rapport De Brodeck. Je suis certain qu'il vous entraînera dans les gouffres que n'atteignent pas de nombreux polars/thrillers classiques du genre.

    Je rajoute, que son écriture est très limpide et en même temps riche.

    12/11/2007 à 22:16 erta (99 votes, 7.5/10 de moyenne) 1