La Soif

(Tørst)

4 votes

  • 8/10 Tortueux, compliqué comme souvent chez Jo Nesbo, et en même temps assez passionnant pour que vous vous retrouviez à tourner les pages sans prendre de pause, et malgré des invraisemblances et des outrances incroyables. Nesbo, c'est comme ça ! Pendant votre lecture, outré, il vous arrivera de vous dire : "Mais c'est n'importe quoi !" Et pourtant, difficile de lâcher La Soif. Nesbo a le don pour écrire des scènes, notamment la finale, qui vous allume des panneaux solaires dans les yeux et vous les imprime pour longtemps sans même que vous ayez besoin de voir le film. Dernier point, je demande vraiment si tout cela est bien légal : un ancien flic devenu prof qui enquête à la tête d'un petit groupe de mercenaires sous couvert de la police ? Allez, on va dire qu'on s'en fout. :-)

    16/01/2018 à 09:54 Mephisto (152 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Après trois années d’abstinence de Harry Hole, j’avoue que ce fût un grand bonheur de retrouver le héro favori de Jo Nesbo. Et sans vous dévoiler le livre, je peux vous dire qu’une fois encore, il n’est pas épargné, ne serait-ce que d’être retiré de sa pré-retraite d’enseignant à l’école de police pour partir un une nouvelle fois aux trousses d’un serial killer vampiriste.

    Les amateurs de thrillers ne manqueront pas de remarquer que le domaine dans lequel évolue le meurtrier est similaire à celui du dernier roman de Franck Thilliez Sharko. Phénomène de mode ? Connaissance du projet de l’autre ? Même fait divers comme source d’inspiration ? Nous ne le saurons certainement jamais à moins de confronter les deux auteurs, Jo Nesbo plaide pour un hommage à Bram Stocker. Mais pour le plus grand plaisir des lecteurs, ce thème est abordé de façon différente, et les histoires à mille lieux l’une de l’autre.

    Une nouvelle fois Jo Nesbo excelle comme romancier policier en nous servant une histoire à multiples rebondissements ancrée dans la société actuelle et ses technologies (réseaux sociaux, impression 3D, …), une thématique différente. Les expériences passées des personnages aux fondations solides (c’est tout de même la onzième histoire avec Harry Hole) sont exploitées au mieux. Leur psychologie et leurs interrogations ne cessent d’évoluer.

    Son écriture est toujours aussi limpide, fluide, avec des rapides qui relancent le flux, mais contrairement à l’eau claire, les lecteurs ne voient pas qui se cachent dans les fonds troubles, ou du moins pas tout de suite.

    Pourrions-nous trouver un défaut à ce livre ? Oui, son titre, qui je l’avoue m’a laissé quelque peu sceptique lorsque j’ai découvert le livre en libraire, au point où, si je n’avais pas été fidèle lecteur de Jo Nesbo, je ne suis pas sûr que j’aurais été convaincu d’acheter le livre.

    Pour conclure, nous pourrions résumer la critique en disant que ce roman est quasi-parfait et que c’est avec regret que nous devions tourner sa dernière page.

    13/01/2018 à 21:41 QuoiLire (83 votes, 7/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Harry Hole s'est un peu assagi, mais il est en grande forme : j'ai bien aimé ce nouveau tome. Même si désormais l'effet de surprise n'est plus total, j'aime bien les multiples tentatives de l'auteur pour nous conduire sur de fausses pistes. Il m'est arrivé à plusieurs reprises de revenir quelques pages en arrière pour relire des passages, et pour me dire : il nous a bien menés en bateau, une fois de plus.

    02/12/2017 à 10:27 gamille67 (979 votes, 7.2/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Il est toujours trés plaisant de retrouver Harry Hole, même vieillissant il toujours aussi hard boiled.
    Mais voila la surprise n'est plus là, même si le récit est toujours aussi efficace il y a ce gout de déjà (trop) vu qui gâche un peu le plaisir.
    Pour conclure un bon moment de lecture mais sans surprises.

    19/11/2017 à 17:56 tduvi (265 votes, 7.6/10 de moyenne) 3