Femme sur écoute

4 votes

  • 8/10 Hervé Jourdain décroche le bon numéro, avec ce polar loin d'être téléphoné...
    La mise en réseau des différentes histoires qui transitent au sein du roman est le point névralgique qui concourt à la réussite de l'entreprise; tout est connecté, relié...
    Fondamentalement, Hervé Jourdain partage avec ces auteurs flics de terrain cette connaissance pointue et intrinsèque de l'administration judiciaire, qu'il nous restitue de manière pédagogique, sans jamais jouer les donneurs de leçon...Les engrenages démontés, les méthodes décortiquées, l'auteur est le grand artisan d'une mécanique d'horlogerie qui assemble ses dernières pièces lors des ultimes pages...
    Le descriptif des nombreuses procédures judiciaires, les états d'âme des membres des forces de l'ordre, généralement passés sous silence, la tension qui émane de l'investigation apportent au récit une authenticité immersive à nulle autre pareille...

    16/06/2017 à 22:49 jackbauer (356 votes, 7/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Tenir plus de 520 pages avec un polar dit « traditionnel » tenait de la gageure. Mais Femme sur écoute est formidable, très bien construit, complètement immersif et profondément humain.

    21/04/2017 à 07:21 Gruz (251 votes, 7.8/10 de moyenne) 2

  • 7/10 En bref, un auteur français qui sait de quoi il parle et qui en parle bien ! Femme sur écoute est une lecture rythmée et pleine de rebondissements tout en restant très soft dans les détails sordides. Pour ceux qui aiment les intrigues complexes sans forcément rechercher le frisson du thriller.

    15/04/2017 à 16:46 Riz-Deux-ZzZ (144 votes, 7/10 de moyenne) 2

  • 9/10 C’est le quatrième roman de cet infiltré du 36 et une découverte pour moi.
    L’action démarre quelques jours avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2017 et se termine au soir du second tour. Ce choix est déterminant dans le traitement de cette enquête ou plutôt devrait-on dire de ces enquêtes. On y retrouve des flics, ripoux, cassés ou « borderline », des politiques corrompus, des entreprises œuvrant dans le trafic d’influence et quelques accommodements avec les procédures … On y évolue dans le Paris trouble des boîtes à striptease, des escortes, de la prostitution de luxe … et le monde carcéral. On assiste en prime au déménagement du mythique « 36 » et à l’inauguration des nouveaux locaux.
    En fait toute ressemblance … ne reflète que la qualité de ce thriller criant de réalisme qui mérite bien qu’on s’y attache. Sans doute alléché, le lecteur ira voir, comme moi assurément, les autres productions de cet auteur déjà finaliste du prix du Quai des Orfèvres en 2009

    07/04/2017 à 15:26 Dany33 (293 votes, 7.8/10 de moyenne) 2