La prochaine fois ce sera toi

2 votes

  • 8/10 Une jeune fille est retrouvée, le torse anéanti et les bras arrachés. Le commissaire Markowicz subodore l’attaque d’une goule, mais… Non, des détails clochent, comme ces membres supérieurs qui ne semblent pas avoir été arrachés mais découpés. Pour lui et son équipe si spéciale, il va falloir prendre garde, car un ennemi bien retors attend dans les ténèbres.

    Ce premier ouvrage de la série consacrée à la brigade de l’ombre frappe fort. D’entrée de jeu, avec un sens de la formule et une plume assez âpre pour de la littérature a priori pour adolescents, Vincent Villeminot déconcerte. Le roman est-il véritablement destiné aux jeunes lecteurs ? Les mots grossiers fleurissent, les descriptions sanglantes également, et certains passages pourront en désarçonner certains. Mais si l’on parvient à surpasser ce premier état de surprise, le récit offre un plaisir intense. L’intrigue est surprenante, puisqu’elle parvient à faire intervenir et rendre tout à fait crédible les meurtres sauvages perpétrés par des goules, se substituant ainsi avec originalité aux habituels zombies et autres lycanthropes. De même, les personnages qui composent cette escouade atypique sont particulièrement attachants et donnent déjà envie de les retrouver dans un futur que l’on souhaite proche. Léon Markowicz, le colosse boiteux qui consomme de l’alcool et des livres en grande quantité, entend d’étranges chansons dans sa tête, a une ex-femme psychologue et deux filles tonitruantes. Bosco, son adjoint, lilliputien, rescapé d’un génocide. Toussaint Fermeture (!!!), aux t-shirts cocasses et lié au monde des esprits. Diane, la chasseresse, ayant eu par le passé des soucis avec une violence qu’elle ne canalisait que très mal, et marquée par une jeunesse sombre. Face à cette équipe, Vincent Villeminot a mitonné un prédateur singulier, et qui souhaite visiblement assouvir un puissant appétit de vengeance. Grâce à des chapitres très courts, qui s’enchaînent à merveille, et qui permettent à tous les protagonistes de prendre vie, les pages défilent à une vitesse inouïe, jusqu’à un final choc, assurément pas celui que l’on pouvait s’attendre à trouver dans une lecture destinée aux jeunes.

    Vincent Villeminot, avec cet opus étonnant, casse les codes de la littérature. Quelque part entre le roman noir, le fantastique et la lecture pour adolescents, il a su oser, tout simplement, et l’on ne peut que louer une telle volonté salvatrice de bousculer les dictats. Il en résulte un livre prenant, rare, et dont on a déjà hâte de connaître la suite.

    20/03/2017 à 18:28 El Marco (1292 votes, 7.5/10 de moyenne) 2

  • 7/10 En bref, Vincent Villeminot nous fait découvrir sa nouvelle saga avec un premier tome prometteur. Même si ce titre peut aisément se lire en tant que one-shot, les personnalités hautes en couleurs et le côté fantastique trop peu dévoilé donne un goût de «Reviens-y».

    27/06/2016 à 14:02 Riz-Deux-ZzZ (137 votes, 7/10 de moyenne) 1