Lagos Lady

(Easy Motion tourist)

6 votes

  • 7/10 Rythmé, sexy et une description de la prostitution et de la corruption au Nigeria.
    Un premier roman qui aura sans doute une suite. À découvrir !

    29/10/2017 à 18:16 boumkoeur (27 votes, 8.9/10 de moyenne) 3

  • 7/10 un tout petit peu déçu,j'en attendais quelque chose de plus ambitieux notamment avec le personnage d'Amaka qui aurait pu être encore plus fort si on lui avait laissé plus de place. Elle se retrouve enfermée entre le nombre important de personnages et le fait qu'elle ne soit pas la narratrice de son propre fil narratif mais vu seulement par les yeux d'un autre.
    Mais c'est seulement un petit bémol qui n'a rien de rédhibitoire. à côté de ça on a le droit à une très intéressante plongée dans les bas-fonds de Lagos où la violence,la prostitution et surtout la corruption galopante sont de véritables institutions.C'est très rythmé (avec l'alternance des narrateurs et des chapitres courts),dynamique, violent et assez drôle. Une bonne première pour Leye Adenle

    02/07/2017 à 22:00 Fab (379 votes, 8/10 de moyenne) 6

  • 7/10 J'avoue que la lecture de "Lagos Lady" ne donne pas envie d'aller faire un tour au Nigeria. On a affaire ici à un roman violent et impitoyable dont les jeunes prostituées sont les principales victimes, l'auteur dénonce la criminalité et la corruption qui gangrène la société nigériane.
    Ce livre se lit très rapidement, grâce à une narration très rythmée, par moments un peu trop à mon goût, j'aurais aimé que certains aspects et descriptions soient un peu plus développés. Dommage!

    23/06/2017 à 11:34 janjak (440 votes, 8/10 de moyenne) 5

  • 8/10 Cet excellent roman noir constitue une belle plongée dans une mégalopole africaine, tentaculaire, une vraie fourmilière, où les quartiers sécurisés côtoient d'immenses bidonvilles. L'histoire se déroule dans Lagos, ses quartiers chauds, où la police corrompue jusqu'à la moelle tente de maintenir un semblant d'ordre. Ses méthodes sont aussi violentes et expéditives que celles des criminels qu'elle traque, sous la pression des riches notables, soucieux de garder à distance cette criminalité. Les personnages sont bien campés, une personnalité émerge, Amaka, intrépide, une sorte d'amazone, veille sur les prostituées, et s'en va t'en guerre contre des meurtriers d'un genre particulier, puisqu'il s'agit de meurtres rituels, de sorcellerie d'un genre lucratif. Le tout est raconté dans un style fluide, c'est très rythmé. Un bon moment de lecture. Un premier roman qui met son auteur d'entrée de jeu sur la route des grands.

    01/05/2017 à 10:24 Polarbear (213 votes, 7.9/10 de moyenne) 4

  • 8/10 Pour un premier roman, l’auteur maîtrise parfaitement la construction de son roman, une intrigue tortueuse et la mise en scène de personnages détonants… une amazone livrant une bataille acharnée « aux hommes qui n’aimaient pas les femmes » (pour reprendre la très opportune comparaison de Dodger) au sein d’une société africaine complètement corrompue ou le respect de la féminité n’est qu’une vague chimère, des criminels déjantés à la gâchette facile, des policiers répondant à la même description, et puis un citoyen de sa majesté tel un chien dans un jeu de quilles au milieu de cet imbroglio ne saisissant encore rien au fonctionnement de la société nigériane…
    Pour moi, la grande réussite de l’auteur est de savoir détailler suffisamment la psychologie de ses personnages sans faire retomber la tension de son intrigue qui illustre une bonne maîtrise des codes du thriller. Les références à Tarantino ne sont pas exagérées.
    En conclusion, ne laissez jamais un homme pour lequel vous avez la moindre attirance sentimentale partir en voyage d’affaire (ou autre) seul au Nigeria et si vous faites le choix (judicieux) de l’accompagner munissez-vous d’une tapette à mouches résistante !
    Plus sérieusement, je vous encourage à découvrir ce roman « very hot », moderne, exotique, à l’humour subjacent mais bien présent, aux chapitres courts et rythmés… en un mot : de la dynamite !

    12/07/2016 à 11:17 Alice (263 votes, 7.5/10 de moyenne) 7

  • 8/10 Attention, révélation ! Lagos Lady, c’est un peu sur le fond la trilogie Millenium revue et corrigée à la sauce nigériane, et survitaminée en mode tarantinesque. Violent, sensuel, très chaud (dans tous les sens du terme), ce premier roman nous plonge dans l’atmosphère bouillonnante de la plus grande ville africaine, pointant du doigt aussi bien la corruption des élites ou de la police, l’opulence suspecte de certains de ses habitants que la misère de la plupart, notamment d’innombrables jeunes femmes contraintes à la prostitution et exposées aux pires des sévices.
    Avec ce premier roman nerveux, rythmé, drôle parfois, Leye Adenle fait une entrée fracassante et place le Nigeria sur la carte du monde du polar. A découvrir !

    12/06/2016 à 10:28 Dodger (416 votes, 7.7/10 de moyenne) 6