Surtensions

19 votes

  • 9/10 Très bon mélange de réalisme, intrigues bien menées, relations complexes entre les différents protagonistes tant du côté de la police que du banditisme.

    12/11/2017 à 14:11 clochette (35 votes, 7.7/10 de moyenne) 1

  • 9/10 Houah !!! c'est du lourd !!!
    Cette troisième enquête de Coste et son équipe est haletante et sans dévoiler la fin ne fait aucun compromis...
    Les fans auront remarqué le clin d’œil à d'autres auteurs de polars (M.Mayeras et M. Mention) utilisés comme noms de certains personnages du roman !

    07/11/2017 à 12:07 Kermit (349 votes, 7.5/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Bon polar, bon livre, bon tout mais je ne sais pas il m'a manqué quelque chose. Une envie que ça finisse bien pour une fois. J'attends malgré tout la suite des aventures de Coste avec impatience.

    16/08/2017 à 06:34 edgardav (6 votes, 7.7/10 de moyenne) 3

  • 8/10 Quel style, quel rythme et quel HUMOUR. Norek n'est pas qu'un auteur de polar. C'est un véritable écrivain. Les 100 premières pages de ce livre sont époustouflantes. Le réalisme des situations le dispute à une réelle et poignante analyse du monde carcéral. Et si l'intrigue s’essouffle un peu sur la fin, il n'en reste pas moins que cet ouvrage est à mes yeux l'un des meilleurs policiers de langue française jamais écrit.

    09/05/2017 à 17:29 alcofribas (11 votes, 7.1/10 de moyenne) 4

  • 9/10 Je rejoins les avis positifs précédents, ce livre est une véritable réussite. Le réalisme qui se dégage de ces pages est époustouflant. Olivier Norek plonge le lecteur au coeur de l'action, il décrit les lieux et les situations avec pragmatisme, et les personnages sont tous très bien creusés. L'intrigue est extrêmement bien menée, pas de maladresse, rien qui fait tache, j'ai adoré être en "surtension" ! Excellent.

    08/05/2017 à 14:24 Emil (352 votes, 7.3/10 de moyenne) 4

  • 9/10 encore plus réussi que les 2 précédents livres,style et construction très efficaces.un coup de coeur!

    08/05/2017 à 11:22 barberouge (30 votes, 7.3/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Un excellent moment de lecture, on est tenu en haleine tout au long du roman et toutes les pistes se rejoignent à la fin avec une conclusion inattendue.
    J'espère revoir Victor Coste dans de nouvelles aventures

    25/04/2017 à 11:32 Matyeux (79 votes, 7.2/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Encore une fois, Olivier Norek démontre tout son talent dans ce roman prenant aux tripes. Encore plus fort que Code 93 et Territoires, Surtensions met en scène des enquêteurs faillibles, humains, réfléchis. Le final est terrible. Olivier Norek se démarque nettement des autres flics qui écrivent des polars. Ce ne sont pas simplement des polars, les livres d'Olivier Norek décrivent une réalité inquiétante et très contemporaine.

    13/11/2016 à 19:45 Ssarlotte (501 votes, 7.1/10 de moyenne) 7

  • 9/10 Un excellent polar. Bien écrit, efficace, avec des retournements de situation, du suspens, des personnages bien exploités, bref Olivier Norek s'impose vraiment comme un auteur majeur dans le style.

    26/10/2016 à 19:21 newsovski (64 votes, 7.8/10 de moyenne) 4

  • 7/10 Pas mal

    06/08/2016 à 11:47 terror77 (19 votes, 9.1/10 de moyenne)

  • 9/10 Après la révélation "Code 93" et la grosse claque "Territoires", mes attentes étaient immenses au sujet d'Olivier Norek ; je craignais même qu'elles le soient trop, au point d'être forcément déçu par son troisième roman. Heureusement il n'en est rien, et "Surtensions" confirme pour moi le talent incroyable de ce romancier désormais incontournable. Il parvient ici à se renouveler tout en prolongeant l'ambiance si particulière de ses deux premiers opus, notamment grâce à ses personnages, toujours aussi justes. Il continue également à creuser les travers, dérives et manquements de notre société, en soulignant certaines faiblesses de la justice et en pointant du doigt la catastrophe carcérale de notre pays. Suspense et rythme nerveux assurent de faire tourner à toute vitesse les 500 pages de ce polar captivant, parfaitement au niveau des précédents. Formidable !

    06/06/2016 à 12:44 Dodger (416 votes, 7.7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 En bref, ce troisième tome des aventures de Victor Coste est bien entendu réussi, c'est d’ailleurs, selon moi, le meilleur grâce à des personnages poussés à bout psychologiquement. Le lecteur n'a pas le choix de s'immiscer et de plonger la tête première dans une Justice parallèle au parfum de vengeance et de sang.

    16/05/2016 à 15:00 Riz-Deux-ZzZ (168 votes, 7/10 de moyenne) 2

  • 9/10 Le magnum opus de la série: dès les premières pages, et le probable drame qui s'esquisse, le ton est donné... Vient ensuite une description majuscule et féroce de l'univers carcéral, dramatiquement inquiétante, exempte de tout pathos et dénuée de tentative d'embellissement...
    La force de Norek, c'est son pragmatisme à l'état brut, la transposition sur papier du métier de flic, qu'il connaît parfaitement, puisque lieutenant lui-même au sein du SDPJ 93, la manière qu'il a de nous l'envoyer en pleine face, sans ambages, ni enfumage, l'air de ne pas y toucher, ou quand simplicité ne signifie pas simplisme...
    Au fil des pages, il dessine une intrigue échevelée, dense, qui se joue de nos nerfs, et des simulacres; ici, pas de manichéisme, seulement des hommes et des femmes, qu'ils soient du bon ou du mauvais côté de la loi, quelquefois juste au milieu, pris dans un tourbillon de violence, happés, hachés, essorés...Ni jugement, ni condamnation chez Norek; à l'aune de la rue, le tribunal des bien-pensants n'a plus cours...
    L'épilogue, cruel et poignant, ouvre néanmoins le champ des possibles à une hypothétique rédemption du héros déc(h)u, brave parmi les braves, appelé à choisir entre sa condition de super-flic et ses envies d'ailleurs...

    05/05/2016 à 18:00 jackbauer (382 votes, 7.1/10 de moyenne) 5

  • 9/10 Un sans faute pour moi. C'est efficace. Dès les premières phrases on est tenu en haleine. Plusieurs entrées qui finissent par se rejoindre subtilement. Des personnages vraiment attachants. Un excellent polar, même si je regrette cette fin si triste... Vivement le prochain !

    26/04/2016 à 17:33 calimero13 (464 votes, 7.4/10 de moyenne) 2

  • 9/10 L’exercice du troisième roman est toujours un peu casse-gueule lorsque l’on utilise des personnages récurrents. Olivier Norek aurait pu se contenter de reproduire la recette de son second roman à succès, Territoires, sans prendre trop de risques (et sans proposer grand chose de neuf). Ce n’est pas du tout le cas. Surtensions, ou Norek en mode presque parfait.

    25/04/2016 à 06:28 Gruz (270 votes, 7.8/10 de moyenne) 3

  • 8/10 J’ai fort apprécié les retrouvailles avec Coste, dont le personnage, à présent lourd de l’expérience dont il est question dans le prologue, pourrait bien ne pas en rester là, c’est ce que je lui souhaite : bien des pistes sont encore à exploiter, à Norek de nous les faire découvrir ! Un très bon polar, dont les éléments de l’intrigue sont plus classiques pour le coup que ceux de Code 93 et de Territoires, mais dont le rythme n’a rien à leur envier !

    15/04/2016 à 09:43 thibe (98 votes, 7.1/10 de moyenne) 2

  • 9/10 A la lecture de ce livre, on reconnaît tout de suite la signature d’Olivier Norek.

    En effet, le monde n’est pas un monde de bisounours, les fics sont confrontés à la lie de la société, voient la pire des choses, côtoient les salauds du monde pour nous protéger au détriment de leur vie de famille voire de leur santé mentale. Ancien flic, Olivier Norek est bien là pour nous faire toucher du doigt, sans rentrer dans les détails les plus sordides, la vie de ces gardiens de la paix, et nous fait comprendre que cette vie tient presque du sacerdoce.

    Sous prétexte d’une enquête policière, d’un bon thriller dont on a du mal à refermer les pages tant on désire connaître la suite, les livres d’Olivier Norek sont avant tout un témoignage sur la police. Le réalisme est donc une caractéristique forte et comme le disait l’auteur lors d’une interview « Il arrive qu’une enquête ne progresse pas pendant plusieurs jours, et je veux montrer cela dans mes livres. Les indices ne tombent pas du ciel les uns après les autres ».

    Je n’aurais que quelques regrets : que le livre ne soit pas plus long pour en profiter plus longtemps, mais surtout la mise en page du livre. A son ouverture, j’avais l’impression de tenir un livre de ma fille : grosse police, grand interligne, et j’avoue avoir eu besoin d ‘un peu de temps pour « régler mes yeux » et y trouver mon un rythme de lecture. Par contre, mention spéciale pour la couverture qui me rappelle un peu celle du film Mission Impossible.

    13/04/2016 à 21:32 QuoiLire (79 votes, 7/10 de moyenne) 6

  • 9/10 C’est bien là l’état dans lequel l’auteur laisse son lecteur une fois ce roman refermé. Grosse impression ! J’avais commencé « Code 93 » et enchaîné sur « Territoires » pour être aux taquets pour la parution de celui-ci et je ne regrette pas : ce troisième opus est effectivement très riche en sensations et très documenté. Bien sur qui mieux qu’un flic pour parler des flics et de leur hiérarchie, des traques, flags et autres autopsies.
    Une intrigue très prenante au-delà du palpitant car le lecteur est touché au plus profond de ses valeurs, un rythme soutenu, des personnages hors du commun et l’on retrouve ce très particulier Victor Coste et son équipe. Le prologue est déjà un premier coup porté aux fidèles de la série. Cette fois nous quittons un peu les cités mais cependant restons dans le 93 et dans la sphère judiciaire. Quant aux méfaits commis, l’auteur élargit la palette : la drogue passe au second plan après les séquestrations, arnaques aux scellés, pédophilie etc. Quelques supplices que ne renierait pas Claire Favan font toucher la dure réalité de la vie carcérale.
    On comprend pourquoi Victor a des états d’âme, les mêmes que Verhoeven dans la trilogie de Pierre Lemaitre, mais on espère que le psy lui permettra de se relever pour un quatrième épisode …

    04/04/2016 à 15:11 Dany33 (316 votes, 7.8/10 de moyenne) 8

  • 8/10 Toile d’araignée dont l’épicentre est le personnage de Victor Coste, « Surtensions » est abouti et techniquement très réussi. L’évolution et les caractères des protagonistes sont très travaillés sans pour autant voler la vedette à l’intrigue. Quand bien même il serait dommage de passer à côté de « Territoires » et « Code 93 », le roman peut se lire indépendamment des deux précédents.

    31/03/2016 à 17:41 PoisonIvy (254 votes, 7.7/10 de moyenne) 9