DOA

01/1968

Puisque l'auteur pense que son vrai nom n'intéresse que lui, on n'apprendra uniquement que DOA veut dire Dead On Arrival, un terme de médecine légale américaine qui "colle avec [s]on genre littéraire".
Pour le reste, il s'amuse à répondre que derrière DOA se cache... une machine.
L'auteur considère que son style fait partie du roman noir, de la fiction et ses références sont des auteurs tels que Bret Easton Ellis ou encore James Ellroy.

DOA est un auteur inclassable, tant par le mystère qu'il entretient sur sa personne que par ses romans oscillants entre science fiction, policier et fantastique.

Proposer des corrections